Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2016 7 08 /05 /mai /2016 16:37
Accueillir les migrants c'est commencer à changer l'Europe

Accueillir les migrants c'est commencer à changer l'Europe par Lydia Samarbakhsh, chargée des Relations internationales à la Coordination nationale du PCF

Les migrations font partie de l'histoire de l'humanité. Les mouvements migratoires (3 % de la population mondiale) sont inhérents au développement des sociétés. Qu'ils soient individuels ou collectifs, précipités par des crises ou motivés par des perspectives professionnels, ces mouvements ne s'arrêteront jamais. Les femmes et hommes qui prendront la route devront en toutes circonstances être protégés et accueillis dignement, voilà ce qui devrait être au coeur des préoccupations des politiques migratoires nationales et régionales partout sur la planète.

La « crise migratoire » met au jour la crise profonde d'une construction européenne fondée sur la logique de la mise en concurrence des peuples et des individus, de l'appauvrissement des puissances publiques et des droits sociaux, et du libre-échange sans entrave. La moitié des 40 millions de migrants présents dans les pays de l'UE (soit 8 % de la population européenne) sont des ressortissants européens, et le million de migrants arrivés en 2015 « menacerait » l'Europe de « submersion » ? Les morts en Méditerranée ne sont pas le fruit de la fatalité mais plutôt le résultat d'une froide politique qui relève de la non assistance à personne en danger.

Depuis plus d'une dizaine d'années, la politique migratoire européenne se veut sélective (« immigration choisie » chère à N. Sarkozy), négociant par les processus de Rabat et de Khartoum le maintien sur leurs sols des ressortissants d'Afrique et du Maghreb candidats à la migration.

Changer de politique consisterait d'abord à respecter la Convention de Genève et organiser le sauvetage en mer, ouvrir des couloirs sécurisés et légaux de migration pour couper l'herbe sous le pied des passeurs et trafiquants ; abroger les règlements de Dublin et le traité du Touquet pour assurer l'accueil, là où ils désirent s'établir, de tous les migrants en veillant à l'égal accès à tous les droits fondamentaux (logement, santé, éducation, travail) ; régulariser les sans-papiers, respecter le droit d'asile et refonder la politique des visas en favorisant, comme le propose la députée européenne Marie-Christine Vergiat, la « mobilité circulaire » avec des visas court séjour d'études ou de travail ; enfin, adhérer à la Convention internationale sur les droits et la protection des travailleurs migrants et des membres de leur famille.

Ces solutions sont connues, et ceux qui poursuivent les politiques actuelles ne tournent pas seulement le dos aux migrants mais à toute humanité.

Partager cet article

Repost 0
Published by BANDERA ROSSA