Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2016 5 03 /06 /juin /2016 07:52
Conférence mondiale pour la paix. Ils ont dit
Publié le 3 juin 2016 par anonyme
Jeudi, 2 Juin, 2016
Tobias Pflüger, vice-président de Die Linke (Allemagne) : « Le président Hollande copie la politique de précarité généralisée menée par l’ancien chancelier allemand Gerhard Schröder. Mais il y a une différence : en France, il y a une énorme résistance de la part des syndicats, des salariés contre ses réformes. »
Pat Doherty, député irlandais et ancien vice-président du Sinn Féin (Irlande) : « L’austérité n’a rien à voir avec le fait de favoriser une relance économique. Elle a pour but de créer une hégémonie conservatrice. »
Tony Pecinovsky, journaliste à People’s World (États-Unis) : « Un autre monde est possible et nécessaire pour placer les gens et la nature avant les profits. »
Juan Carlos Marsan, membre du Comité central du Parti communiste cubain : « Il est possible de construire un autre monde de paix, de solidarité, de coopération, mais seulement si nous changeons les règles du jeu. Cet autre monde, personne ne va nous l’offrir, il faudra le conquérir dans l’unité, avec la lutte sociale, la classe ouvrière, les mouvements communistes et révolutionnaires. »
Maite Mola, vice-présidente du PGE, Parti communiste d’Espagne : « Les Espagnols sont à la mode parce que nous sommes parvenus à l’unité de la gauche. L’unité n’est pas une question propre à un pays ; elle est fondamentale et doit se généraliser. En ce sens, l’Amérique latine a été un exemple. »
Viktoria Georgievska, membre du bureau exécutif du Parti communiste ukrainien (KPU) : « Il y a en Ukraine une atmosphère ultranationaliste, antirusse et anticommuniste qui s’est traduite par l’interdiction de notre parti. Une véritable impunité règne sans que les médias occidentaux n’en fassent le moindre état. L’Union européenne favorise ce silence à sa manière. »
Selahattin Demirtas, coprésident du Parti démocratique des peuples (HDP) en Turquie : « Les fronts et les unions de guerre se créent très facilement. Certains accords déshonorants et abjects sont faciles à conclure. Malheureusement les alliances entre ceux qui militent contre la guerre, pour la paix et les libertés ne sont pas aussi aisées et rapides. »
Adel Amer, secrétaire général du Parti communiste israélien : « Je vis dans le seul pays au monde qui occupe la terre d’autres peuples. Nous sommes dans un système affiché d’apartheid. Aujourd’hui il y a au sein de la société israélienne un phénomène fasciste évident avec des violences quotidiennes faites aux Palestiniens. »
Fadwa Khader, dirigeante du Parti du peuple palestinien (PPP) : « Rien ne sera fait dans le seul giron d’Israël. Aucune paix ne sera possible dans ce contexte. Nous plaçons donc notre confiance dans la solidarité stratégique internationale pour ramener les Palestiniens et les Israéliens autour de la table des négociations. »
Morihara Kimitoshi, membre du bureau exécutif du Parti communiste japonais : « Obama est venu affirmer à Hiroshima la nécessité d’avancer vers le désarmement nucléaire. Les forces progressistes doivent désormais faire pression sur les cinq puissances nucléaires afin qu’elles fournissent des actes concrets qui seuls établiront la paix. »
Laurent Akoun, dirigeant du Front populaire ivoirien : « Je veux souligner le rôle de la France et des multinationales dans la crise actuelle dans notre région. »
Maître Benéwendé Sankara, vice-président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso : « Inventer une humanité débarrassée des dominations est le sens de notre engagement au début de ce XXIe siècle. La crise de civilisation oblige à repenser les relations entre les êtres humains entre eux et avec leur planète. »
source: http://www.humanite.fr/conference-mondiale-pour-la-paix-ils-ont-dit-608642

Publié dans pcf

Partager cet article

Partager cet article

Repost 0
Published by BANDERA ROSSA
commenter cet article

commentaires