Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 13:19

Suite à la diffusion  de questionnaires auprès des élèves par l'ESPE (communiqué FSU de Corse)

La FSU de Corse tient à réagir suite à l’initiative de l’ESPE de Corse sur une commande du président de la CTC concernant la diversité culturelle. Un questionnaire doit être soumis par les personnels de l’EN, des stagiaires ou des étudiants se destinant au métier de l’éducation auprès des élèves sans que les familles n’en soient informées. Ces questionnaires, réalisés par des chercheurs ou étudiants- chercheurs comportent selon nous de graves atteintes tant à l’esprit de l’école républicaine qu’à son aspect laïc. Ainsi, il est demandé  à des élèves à peine âgés de 8 ans,  si eux-mêmes ou les membres de leur famille croient en Dieu, Allah ou Yahvé, s’ils pratiquent le jeûne pendant le Ramadan, s’ils mangent de la viande pendant la semaine précédant Pâques, s’ils mangent cachère, hallal, s’ils portent une croix, une médaille, un voile. De plus, sous couvert de recommandations de la CNIL, on peut y voir des questions qui pourraient laisser penser à des élèves du primaire que l’échec serait dû à leur origine, leur couleur de peau, à leur tenue vestimentaire ou leur sexe.

Que des politiques se préoccupent de l’école est une bonne chose, que des chercheurs lancent des études au travers de questionnaires et essaient d’analyser les causes ou les phénomènes de la diversité culturelle dans l’échec scolaire en est une autre. Ils peuvent de leur propre chef interroger les familles et les enfants, en présence de leurs parents, sur la base d’un échantillon représentatif et en tirer les conclusions qu’ils jugeront utiles au but de la commande opérée.

La FSU s’oppose à cette initiative et demande aux personnels de ne pas participer à l’instruction et à la diffusion de ce questionnaire. L’échec scolaire est souvent lié à la précarité sociale, mais également aux effectifs par classe.

Que le président de la CTC soit demandeur d’études auprès de l’université est un fait mais que les autorités académiques de l’EN cautionnent ce genre de pratique, nous trouvons cela scandaleux.

La devise républicaine, Liberté, Egalité, Fraternité, Laïcité doit demeurer le seul objectif de l’EN, la liberté de penser de tous, l’égalité de traitement et d’accès pour tous quels que soient le niveau social, l’origine. La laïcité est le  ciment de cette devise : avoir la liberté de croire ou de ne pas croire sans que cela soit un critère de sélection ou de rejet de l’autre.

La FSU appelle également toutes les personnes et notamment les défenseurs des droits de l’homme à condamner la mise en place de tels questionnaires et à s’opposer à leur diffusion dans l’école de la République. Notre école est assez malmenée aujourd’hui par les diverses réformes en cours, évitons de créer des amalgames, surtout dans cette période d’élections ou le repli sur soi grandit et où l’on tente de trouver d’autres responsables que les politiques d’austérité et de destruction de l’école et de l’emploi public que nous connaissons aujourd'hui.

Pour la FSU 2A et 2B de Cors

Partager cet article

Repost 0
Published by BANDERA ROSSA
commenter cet article

commentaires

Angelilie 20/03/2017 14:25

Bonjour, j'apprécie beaucoup votre blog. n'hésitez pas à venir visiter le mien. au plaisir