Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CHANTS REVOLUTIONNAIRES

Archives

26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 09:35

 

RADIO CAMPUS Lille 106,6

  En direct et en archives sur www.campuslille.com

 

  VENEZUELA 2]

Hugo Chavez est un grand pêcheur devant l'Eternel. Et ceci est de toute éternité. Et ceci est prouvé par de grands journalistes. Nous n'avons certes pas la patience du confesseur, et nous ne saurions égrener le catalogue de perversités dont s'enorgueillit, en tout cas dans le monde qu'on nous donne à lire, celui qu'Alexandre Adler nomma un jour "le gorille".

 

Dictateur, caudillo d'opérette, antisémite notoire, pourfendeur de la liberté d'expression, tout cela est dit, répété, et même pas démenti.

 

Car les juges sont souverains dans le ciel azuré du Parti de la Presse et de l'Argent. Trônant au sommet de la Grande Caravane Publicitaire qui nous Informe, le journaliste du Monde ou de Libération ne saurait être atteint par les crachats que la populace lui adresse. Tiens on essaie encore : pffffftttt ! Caramba, encore raté !

 

Envoyons donc Tintin faire un petit tour au Venezuela :

 

http://www.larevolucionvive.org.ve/spip.php?article1297

 

Alors hein ? Et fouillez un peu, vous verrez que la méthode est rôdée.

  Bon, nous on est prêts à admettre que le salarié d'un grand groupe de communication capitaliste puisse, par distraction, par stupidité, ou encore par intérêt, déformer la réalité, grossir certains traits, en atténuer d'autres, allez, même mentir un peu, mais par omission... On admet. C'est véniel. C'est courant. Et puis surtout on s'en fout de ce que racontent Le Monde et Libération.

  Mais quand le toutou à son maîmaître ment sciemment et ne se repent point, nous pouvons légitimement considérer que l'on a affaire à un péché plus grave : il affirme son appartenance au camp d'en face, celui-là même qui fait son putsch au Honduras, celui qui dégomma Allende, celui qui voudrait voir les peuples debout plier. Il fait ce qu'il faut pour y arriver. En alignant très exactement ses dépêches sur l'agenda impérialiste.

  Alors, doit-on considérer que le portrait fantaisiste qui est fait du Président tellement élu de la République Bolivarienne du Venezuela n'est que fariboles ?

  Eh bien oui.

  Ne faut-il pas tempérer notre jugement, et le nuancer un peu mieux que ne le font les petits soldats de la presse hexagonale ?

  Vous nous connaissez, nous, on est A FOND pour la modération. Et nous admettons (décidément, c'est l'heure d'admettre) : Chavez a des défauts. Le Venezuela n'est pas, à l'heure où nous écrivons ces lignes, le Paradis sur Terre. Et Chavez a commis des péchés : il a permis aux va-nu-pieds de se chausser, s'est servi de l'argent du pétrole pour développer l'éducation et la santé, et il a, ô péché mortel, exproprié des capitalistes. Et en plus, il est insolent.

  Nous reviendrons sur ces fautes, si graves que le rouge nous monte au front à seulement les énumérer. Nous y reviendrons avec Michel Collon, auteur du livre Les Sept Péchés Capitaux d'Hugo Chavez, publié aux éditions Investig'Action - Couleur Livres. Il présentait cet ouvrage à Lille le 7 novembre 2009. Nous l'entendrons en particulier présenter le chapitre central, intitulé Les Sept fléaux de l'Amérique Latine. Allez, viens Tintin, viens par ici :  http://www.michelcollon.info/

  Bon, et puis si ça se trouve, on aura aussi l'occasion de parler du temps qu'il fait chez nous. Du courage des journalistes face au Président.

  Du Venezuela, bien sûr.

 

"l'heure de l'mettre"
radio campus lille 106,6
en direct sur www.campuslille.com

Partager cet article
Repost0

commentaires