Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CHANTS REVOLUTIONNAIRES

Archives

3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 14:53

 

 

courriel 2

 

Départementales : Le PCF ne s'alliera pas avec le PS en Seine-Saint -Denis

Mercredi 3 Décembre 2014

Dans un article du Parisien, le PS de Seine-Saint-Denis, par la voix de Mathieu Hanotin (de l'aile gôche abstentionniste et anticommuniste), salue les alliances passées avec EELV (et le PRG) pour les élections départementales (ex cantonales). Le PCF refuse de s'associer à un parti "qui prône l'austérité et la disparition des départements"
Le PS cultive ses bonnes relations avec Europe Ecologie-les Verts (EELV). Ce terreau fertile vient de se traduire par un accord passé, hier, entre les deux formations en vue des élections départementales de mars prochain. Le PRG participe aussi à cette alliance. Mathieu Hanotin, directeur de campagne pour le PS, a le sourire. « C'est historique, pour la première fois, nous avons un accord global sur chaque canton avec les Verts et le PRG », se félicite-t-il. La répartition prévoit ainsi 25 candidats pour le PS, 13 pour EELV, 3 pour le PRG et 1 pour le mouvement de la gauche citoyenne. L'élection de mars se déroule selon un nouveau mode de scrutin : 2 candidats (1 homme, 1 femme) seront sur chacun des 21 cantons, des cantons redessinés et élargis qui remplacent les 40 anciens cantons.

Accord impossible avec le PC

L'accord avec le PS a été mûrement réfléchi pour les Verts. « Nous n'avons que deux élus actuellement, c'est une anomalie, martèle Aurélien Berthou, secrétaire départemental. Si nous étions partis seuls, avec ce type de scrutin, nous risquions de ne pas en avoir beaucoup plus. Et comme nous avons bien travaillé avec Stéphane Troussel (NDLR : président PS du conseil général), nous avons conclu cet accord ».

« Nous aurions aimé un rassemblement avec le PC car les risques de basculement du département à droite existent », regrette Mathieu Hanotin. Une main tendue qui n'a rencontré personne côté Front de gauche. « Comment voulez-vous qu'on s'associe à un parti qui prône l'austérité et la disparition des départements », s'étrangle Nathalie Simonnet, secrétaire départemental du PC. Le parti va donc faire cavalier seul.

A droite, les sourires sont de mises. « Nous avons un accord global avec l'UDI car c'est ensemble que nous pouvons gagner ce département », assure Philippe Dallier, président départemental de l'UMP. « Jamais l'UDI n'a été aussi représenté dans un deal avec l'UMP », s'enorgueillit de son côté Stéphane Salini, chargé des élections à l'UDI.

De son côté, le Front National ne compte pas faire de la figuration. « Nous aurons des candidats partout, promet Jordan Bardella, secrétaire départemental du parti de Marine Le Pen. Et si on regarde les élections européennes, nous étions devant dans 24 villes sur 40. » Le jeune homme laisse même entendre que des élus DVD seraient intéressés par une candidature sous l'étiquette Rassemblement bleu marine.

http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/ps-et-eelv-s-unissent-ump-et-udi-aussi-02-12-2014-4339141.php
Nicolas Maury
Partager cet article
Repost0

commentaires