Le problème du foncier, on le sait, est devenu depuis quelques années l’un des points de tension les plus prégnants en Corse. Thème fort de la campagne électorale, la spéculation immobilière, la difficulté de se loger, la cherté des loyers ont préoccupé bien des têtes et ont été évoqués sur bien des estrades. Il y a aujourd’hui dans l’île deux grandes écoles qui s’affrontent sur ce thème : soit taxer les investisseurs extérieurs pour stabiliser le marché, soit aider plutôt les demandeurs par des mesures incitatives: aides à l’accession, contrôle du foncier ou encore logement social. Le débat donc ouvert à l’occasion des dernières élections ne fait que commencer et il nous a paru intéressant de demander à un nouvel élu, de Gauche mais surtout professionnel de l’immobilier, ce qu’il pense de la situation, un avis qui pourrait avoir de l’importance pour la suite des événements.

 Etienne Bastelica, pour le Front de Gauche et agent immobilier.

 

  L'écouter sur:http://www.alta-frequenza.com/index...