Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CHANTS REVOLUTIONNAIRES

Archives

21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 09:17

     MONDIALISATION , IMPÉRIALISME ET "BALKANISATION"

 

        Terreanim         En 1910, les bourgeoisies occidentales concurrentes étaient farouchement attachées à leurs frontières d'état et d'Empire colonial. Un siècle après, actionnaires de sociétés transnationales, elles ne rêvent que démantèlement des états nationaux garants des acquis sociaux, et supranationalité au profit du libre marché des capitaux, des marchandises et des hommes. Les plans d'ajustement structurel du FMI ont imposé , il y a longtemps, à l'Afrique , à l'Asie endettées, le moins d'état, les privatisations, la destruction des services publics, et des conquêtes sociales ; les peuples européens sont aujourd'hui soumis à la même "médication" drastique, de Grèce au Portugal, de l'Espagne à la France.

  L'impérialisme occidental depuis vingt ans utilise une autre méthode contre les états nationaux qui lui sont des obstacles, la manipulation des séparatismes et infra-nationalismes qui fleurissent un peu partout. il s'agit pour les stratèges impériaux de briser les capacités de résistance des peuples pour les soumettre mieux, de "balkaniser" les nations rétives aux diktats du marché unique, y compris par la guerre s'il le faut.
  En 1990-91, ce fut d'abord l'explosion de l'URSS, la manipulation ensuite des nationalismes concurrents et haineux, Géorgie, Ukraine, Lettonie etc., pour soumettre les peuples désarmés à l'influence occidentale: puis vint le dépeçage suscité, organisé, de la Yougoslavie, le financement de conflits de conflits meurtriers entre nationalistes serbes, croates, slovènes, albanais, et l'indépendance des kosovars grâce aux bombardiers de l'OTAN et à Monsieur Kouchner. Ensuite les guerres contre l'Irak, puissance émergente au Moyen orient, que l'invasion des USA et alliés a dépeuplé de plus d'un million d'hommes, et transformé en poudrière perpétuelle déchirée entre Kurdes, Chiites, Sunnites, etc.

Partout, dans chaque continent, l'impérialisme occidental flatte, alimente les séparatismes actuels contre les nations, Flamands d'extrême droite contre la Belgique et la Ligue du Nord raciste contre l'Italie, régions "hispaniques blanches" contre le gouvernement "indien" de Bolivie etc. mais c'est surtout en Afrique et dans l'espace arabo-musulman que ce "grand jeu impérialiste" se déploie, et menace d'embraser des régions entières: après l'Irak ,le dépeçage du Soudan est programmé; le sud, animiste et chrétien, mais surtout détenteur de gisements pétroliers doit devenir indépendant dès cette année, sous l'égide et la protection de l'Occident; après ce sera le tour du Darfour, peut être à l'ouest du pays, de se séparé de la nation soudanaise, aux applaudissements de nos médias formatant l'opinion française déjà le même séparatisme suscité agite le sud Nigéria pétrolier, et l'est de la République du Congo, riche de ses minerais rares, qui déjà connu des décennies de guerre, et des millions de morts. Que de bains de sang africain en perspective!

 

DES IMERIALISMES QU'ON PEUT COMBATTRE

 

Ce sont là les tendances inhérentes à l'impérialisme, qui porte en lui la guerre et la mort autant qu'au début du 20ième siècle. mais cette tendance peut être combattue, et parfois stoppée.

Déjà, les réactions populaires contre la mise en cause des acquis sociaux est forte en certains pays d''Europe, Espagne, Portugal, France; en Afrique sub-saharienne, on peut observer quelque activité nouvelle de partis progressistes au Sahel, et le renforcement des manifestations ouvrières dans le seul pays émergent du continent, où syndicats et PC sont puissants l'Afrique du Sud; en Algérie, le mouvement revendicatif longtemps anesthésié renait malgré une bureaucratie syndicale inféodée au pouvoir. Ce sont là que quelques indices d'une renaissance des mouvements progressistes bien nécessaires : eux seuls seront à même d'imposer une nouvelle floraison des indépendances nationales à l'échelle mondiale; l'industrialisation des pays d'Afrique et du monde arabo-musulman ne découleront pas du seul progrès de pays émergents comme la Chine ou le Brésil et des relations "sud-sud" : elles sont parfois une quête effrénée de marchés et de matières premières à bas prix, à l'image des rapports nord-sud actuels.

   Areva extrait du Niger la moitié du minerai d'uranium qu'elle exploite dans le monde. Grâce à cette richesse, l'industrie nucléaire française irrigue villes, villages et usines de l'hexagone.

  Les douze millions de citoyens nigériens, eux, ont un PNB par habitant de 170$ par an , au lieu de 22 000 en France… Marou Amadou, président de l'assemblée provisoire, faisait remarquer qu'au Niger, un des pays le mieux pourvu en uranium, 7% seulement des habitants disposent de l'électricité; et il ajoutait, provocateur: " nous voulons bien que l'on exploite notre minerai, mais à condition d'obtenir en contre partie une industrie nucléaire civile, qui serait la base de notre démarrage industriel" …
Ce type de remarques anti-impérialistes est plus fréquent qu'on ne le dit en Afrique; mais elles sont rarement encore portées par des organisations structurées, influentes. Nous ne pouvons que souhaiter leur essor, et affirmer à chaque fois notre solidarité avec elles. Elles sont gage d'avenir.

 

                                                                    Francis Arzalier

 

Partager cet article
Repost0

commentaires