Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CHANTS REVOLUTIONNAIRES

Archives

21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 08:19

 

                        L'U.D. CGT de Haute-Corse communique:

 

Retraites.                                      drapeau rouge

 

La réforme Sarkozy est votée mais restera toujours contestée.

Les députés qui ont osé voter cette loi en méprisant la majorité du peuple n’ont pas agi en démocrates et devront en assumer les conséquences.

 

Si nous avons décidé de tenir cette conférence de presse devant la permanence du député Gandolfi, c’est pour dénoncer son attitude et le mépris qu’il affiche envers les milliers de Corses qui se mobilisent contre cette loi sur les retraites.

Malgré notre demande de rencontre faite dès le début du mois de septembre, le député a toujours refusé de nous recevoir.

C’est vrai qu’il n’était pas toujours disponible puisqu’il a fait un long séjour de travail aux Maldives.

 

Pour la CGT et l’intersyndicale nous continuerons à contester cette réforme injuste ainsi que la politique libérale du gouvernement qui aggrave chaque jour les conditions de vie et de travail des Français.

Nous allons continuer y compris dans les entreprises et les administrations à combattre les conséquences concrètes de cette loi.

 

· Pour l’emploi des jeunes. Avec une hausse de 20% du chômage des jeunes, cette loi va confiner les jeunes dans la précarité pour de nombreuses années.

· Pour l’emploi des seniors. Le report d’âge voulu par le MEDEF ne permettra pas aux salariés âgés et usés de rester au travail. Déjà le nombre de licenciements dits conventionnels (400000 au plan national) touche un nombre important de salariés âgés.

· La question de la pénibilité bien sur n’est pas réglée. La CGT va continuer dans les branches professionnelles comme le Commerce, le Bâtiment et tous les métiers pénibles comme dans la santé à exiger des négociations pour des départs en retraite anticipés.

 

Ce mouvement social contre les retraites est d’une nature inédite et exceptionnelle. Que l’on ne s’y trompe pas ?

Malgré les apparences les syndicats ne sortent pas vaincus de cette période. Leurs rôles et leurs manières de conduire le mouvement dans l’unité ont renforcé leur crédibilité dans l’opinion. Les sondages et le nombre d’adhésions en hausse notamment à la CGT le prouve.

Contrairement à ce qu’annonce N Sarkozy la crise n’est pas dernière nous. Au contraire, avec la poursuite des dogmes libéraux (profit du CAC 40 en forte hausse, risque de faillite de l’Irlande) le pire est à craindre pour les salariés.

Le « nouveau » gouvernement Fillon n’est pas plus social que le précédent. Au contraire. Les chantiers annoncés que sont la dépendance et la fiscalité avec la suppression de l’ISF sont autant de mauvais coups en préparation.

Toutes ces raisons nous imposent de continuer et de poursuivre les mobilisations et les luttes.

 

Nous appelons tous ceux et ils sont nombreux qui veulent une autre politique qui place l’homme au centre du jeu à un rassemblement

mardi 23 novembre à partir de 11H30 devant la préfecture de Bastia

 

Partager cet article
Repost0

commentaires