Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 avril 2007 6 14 /04 /avril /2007 08:48

  AU 1° TOUR, DONNONS  UN COUP DE BARRE A GAUCHE

Après l'appel à l'alliance Bayrou-Royal : Donnons un coup de barre à gauche !
L’appel de Michel Rocard à une alliance entre Ségolène Royal et François Bayrou sonne comme un signal d’alarme. Venant après des semaines de clins d’œils réciproques entre Sarkozy et Le Pen, il révèle l’ampleur du danger d’un glissement à droite de toute la politique française.

Où va la gauche ? Mettra-t-elle la barre à droite en oubliant les millions d’hommes et de femmes qui se sont battus contre les réformes Raffarin des retraites et de la Sécurité sociale, qui ont dit « non » à la constitution libérale de l’Europe ou qui se sont mobilisé contre le CPE et la précarisation généralisée du travail ? Si elle le faisait, elle serait assurée de se diviser, de se démobiliser et de perdre.
Ou se donnera-t-elle les moyens de se rassembler, de se mobiliser et de gagner en remettant enfin la barre à gauche, en proposant à notre peuple une politique fidèle à ses valeurs, courageuse, déterminée à rompre avec les politiques libérales pour répondre aux besoins et aux exigences populaires ?
C’est à cette question, essentielle pour l’avenir de notre peuple et de la gauche, que les hommes et les femmes de gauche vont répondre au premier tour de l’élection présidentielle. C’est le sens que je donne à ma candidature : permettre aux femmes et aux hommes de gauche d’exprimer clairement leur volonté de voir la gauche se rassembler sur une véritable politique de gauche pour gagner, gouverner et réussir ensemble.
Ensemble, donnons-nous les moyens d’un vrai changement
Marie-George Buffet

Repost 0
Published by PCFSECTIONCAPCORSE - dans pcfcapcorse
commenter cet article
14 avril 2007 6 14 /04 /avril /2007 08:40

http://blog.fanch-bd.com/index.php?Dessins-politiques et là:
http://calepin.fanch-bd.com/

Repost 0
Published by PCFSECTIONCAPCORSE - dans pcfcapcorse
commenter cet article
14 avril 2007 6 14 /04 /avril /2007 08:36


La Riposte, Avril 2007.
La campagne présidentielle nous offre une nouvelle démonstration de l’énorme puissance médiatique dont dispose la classe capitaliste. Les quelques groupes privés qui dominent la presse et l’industrie audiovisuelle manipulent l’opinion publique, et, selon leurs intérêts stratégiques du moment, favorisent ou marginalisent les partis et candidats. Dans ce domaine comme dans tous les autres, la « démocratie » capitaliste est une démocratie limitée, tronquée, fausse - une façade derrière laquelle le pouvoir réel est détenu par les capitalistes.
Les « sondages d’opinion » font partie, eux aussi, des instruments de propagande à la disposition de l’ordre établi. Au lieu de refléter l’opinion publique, ils servent avant tout à la façonner. Comme les faiseurs de rois d’autrefois, les médias qui décident d’appuyer tel ou tel candidat le mettent constamment en avant, faisant de lui un « phénomène ». Ensuite, les instituts de sondages comme celui que dirige Madame Parisot - connue, n’est-ce pas, pour sa neutralité en matière politique et sociale ! - s’arrangent pour démontrer la réalité d’un « mouvement d’opinion » en faveur de la personnalité en question.
    Nous avons assisté à plusieurs opérations de ce type. Tout d’abord, il y a le cas de Sarkozy. Depuis des années, les moindres faits et gestes de cet homme, ses     déplacements, ses discours et ses  « petites phrases » ont bénéficié d’une couverture médiatique massive. Cela a contribué à l’imposer à la tête de l’UMP, avant d’en faire le candidat présidentiel de la prétendue « rupture » avec la politique d’un gouvernement dont il a pourtant été, pendant cinq ans, l’un des protagonistes les plus virulents !
L’émergence de Ségolène Royal, elle aussi, est pour une bonne part le résultat d’une stratégie élaborée dans les Conseils d’Administration des grands groupes médiatiques. Non que ces groupes souhaitent la voir à l’Elysée. Les capitalistes soutiennent Sarkozy. Ils ont besoin de la droite pour redoubler leur offensive contre les droits et les conditions de vie des travailleurs. Mais il était dans l’intérêt des capitalistes de promouvoir un candidat issu de l’aile la plus ouvertement pro-capitaliste du PS. Lors du scrutin interne au PS, la victoire de Royal sur ses rivaux ne s’explique ni par ses idées, ni par son parcours politique, ni encore par le fait d’être une femme, mais uniquement par le fait que les sondages lui attribuaient le titre de meilleur candidat face à la droite. Compte tenu de l’absence de divergences politiques fondamentales entre les différents prétendants, et étant donné que tous les représentants de l’aile gauche du parti avaient rallié le camp adverse, c’est l’argument du poids dans les sondages qui a été décisif.
Cependant, une candidate qui doit à ce point sa position aux médias en devient une proie facile, par la suite. Une fois Royal devenue la candidate officielle du PS, les mêmes médias qui jusqu’alors vantaient ses vertus ont ouvert une campagne visant à la discréditer. Elle n’aurait pas, finalement, l’étoffe d’un chef d’Etat ; elle manquerait d’expérience ; elle ferait des « gaffes » - et ainsi de suite.
Dernièrement, enfin, les médias et les fabricants de sondages ont orchestré une campagne médiatique massive pour appuyer Bayrou - un vieux routier de la droite française - en le présentant comme un homme du « centre », dans l’espoir de priver le PS d’une partie de son électorat. En quelques semaines, Bayrou serait passé de 6 % à 23 % d’intentions de vote.
A en croire les différents sondages, Sarkozy serait à 29 %, Bayrou aux alentours de 21 %, Le Pen à plus ou moins 14 %, et de Villiers à 2 %. Globalement, donc, les candidats de la droite réuniraient les deux-tiers de l’électorat. La droite n’a jamais suscité autant d’enthousiasme populaire depuis Napoléon III !
En matière de statistiques, Winston Churchill disait qu’il croyait uniquement à celles qu’il avait lui-même falsifiées. Les résultats des sondages sont faits pour le grand public, et les stratèges de la classe dirigeante ne leur prêtent pas trop d’attention. Ils savent, comme nous le savons, que peu de gouvernements, dans l’histoire de France, ont été aussi détestés et contestés que ceux de Raffarin et de Villepin. Ces cinq dernières années ont été marquées par plusieurs vagues de luttes - contre la réforme des retraites, contre la Constitution Européenne, contre le CPE, sans parler des émeutes provoquées, dans plus de 200 villes, par la brutalité des méthodes policières de Sarkozy. Tous ces événements ont eu lieu dans le contexte d’une nette dégradation du niveau de vie du plus grand nombre, d’une flambée des loyers et des prix, ainsi que d’une aggravation flagrante de la précarité et de la grande misère. Si le parti de Sarkozy est réellement aussi populaire, comment expliquer sa défaite aux élections régionales et européennes ? Et comment expliquer les résultats des élections partielles, dans lesquelles l’UMP a quasiment toujours perdu du terrain ?
Les médias capitalistes sont puissants. Ils exercent une certaine influence sur l’opinion. Loin de nous l’idée de sous-estimer l’adversaire. Mais cette puissance a ses limites, comme l’a montré le référendum sur la Constitution Européenne. Tous les grands médias étaient pour le « oui ». Jour après jour, ils matraquaient le public pour obtenir un vote positif. Mais cela n’a pas suffit.
Dans cette campagne, la principale force de la droite n’est pas tant le soutien de la machine médiatique que la faiblesse du programme de la gauche. La campagne du PS passe d’un slogan vide à un autre : « une France plus forte », « une France plus juste », et maintenant, semble-t-il, une « France présidente » ! Si la gauche devait perdre les présidentielles, en voilà l’explication. Mais nous pensons qu’elle ne perdra pas. La colère accumulée contre la droite, depuis cinq ans, s’exprimera dans les urnes.
La Riposte
Editorial du n°33

Repost 0
Published by PCFSECTIONCAPCORSE - dans pcfcapcorse
commenter cet article
13 avril 2007 5 13 /04 /avril /2007 08:56
                                                   Seul l'impôt est facteur de justice sociale 
                             Réaction de Marie-George Buffet suite à la polémique sur les parachutes dorés.
Après les scandaleuses fortunes que viennent de s’octroyer les patrons, voilà donc que Nicolas Sarkozy promet une loi qui s’en prenne aux parachutes dorés. Quel bonimenteur ! Mais ce vernis de pseudo-indignation ne tient pas à la lecture de son programme, comme au bilan du gouvernement sortant dont il est le candidat.


Est-il nécessaire de rappeler qu’en 2005, sous pression de l’opinion publique indignée par une série de rémunérations que s’étaient généreusement octroyées des grands patrons et notamment l’ancien PDG de Carrefour, la droite avait fait voter la loi Breton qui obligeait à porter à connaissance du public les rémunérations des entreprises cotées en bourse. Or depuis, le scandale des cadeaux de toutes sortes continue dans la transparence. Et le candidat de l’UMP promet même d’en rajouter puisque dans son programme, il promet un bouclier fiscal à 50%, une baisse des impôts et les moyens d’échapper à l’ISF. Idem pour Bayrou. En ce qui concerne les moyens de pouvoir gagner des fortunes, l’imagination des grands patrons est sans limite et chacun sait que si une telle loi était votée, elle serait aussitôt remplacée par un dispositif encore plus avantageux. Seul l’impôt est facteur de justice sociale, le reste n’est que poudre aux yeux et artifice électoral.
Marie-George Buffet
Repost 0
Published by PCFSECTIONCAPCORSE - dans pcfcapcorse
commenter cet article
13 avril 2007 5 13 /04 /avril /2007 08:50

Repost 0
Published by PCFSECTIONCAPCORSE - dans pcfcapcorse
commenter cet article
13 avril 2007 5 13 /04 /avril /2007 08:36
Repost 0
Published by PCFSECTIONCAPCORSE - dans pcfcapcorse
commenter cet article
13 avril 2007 5 13 /04 /avril /2007 08:30

 article piqué sur WWW.LA-GAUCHE.ORG


Ministere de l’Immigration et de l’Identité nationale, et puis quoi encore ?
Par Karim bey Smaïl

Faut-il établir une France fasciste pour faire peur à l'immigration ? Quelle garantie offrira ce ministère amer aux français dits « de papiers » ? Quelle stratégie à long terme pour l'épuration ethnique de la France ? Sommes-nous des français en sursis ? Que ferez-vous des métisses ? Est-ce vraiment à des employés ministériels de définir l'être français que certains aimeraient réduire à une notion génétique toute fallacieuse, dans un pays au centre du carrefour méditerranéen et européen. Feront-ils de la France une grande boîte de nuit où les danseurs d'Afrique seront persona non grata ? Comme la foule qui fait la queue devant la Scala (boite de nuit discriminante) pour Franco Blanco, serez-vous complice des discriminations faites au genre humain ? Détournerez-vous le regard de celui qu'on refoule ? Humanisme, vous savez la notion tant développée par Malraux (soupir) pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font ! L'être humain, cet arrogant, se croit au-dessus du règne animal et pourtant la xénophobie nous rapproche terriblement de l'instinct bestial. Arc-boutés sur notre territoire, on devrait tous se poster à nos frontières et pisser tout autour de la France, mugir, meugler pour que les autres animaux nous sachent maîtres du territoire.

Bon sang ! Rétablissez le duel : c'est la seule manière de nous éliminer proprement car nous tenons à conserver notre dignité. Puisque vous aimeriez tant nous dé-nationaliser nous les erreurs du code de la nationalité, nous serons volontaires pour affronter la bête en pays de cocagne, engouffrons-nous dans la société des patriciens et éliminons les faibles, oublions les idéaux pour une belle et bonne guerre civile ?!!! Réveillons-nous ! Ne faudrait-il pas changer le nom de la France et des français afin de symboliser la rupture totale ? Français ?! Et il en est pour se croire chrétiens, aime ton prochain s'il se soumet ? La démocratie pour blancs, la religion pour blancs, la politique pour blancs, l'économie pour blancs. La barbarie partout ! Sur tout le globe, pas une nation n'échappe aux lois de la peur que l'on sert pour asservir les peuples : l'humanité c'est tous ou pas un seul ! Il n'y en a pas de meilleurs : tous médiocres, tous petits, tous minables oui ça n'étonne pas en Algérie ou ailleurs, mais pour la nation de Voltaire et d'Hugo quelle chute abyssale !

Un fonctionnaire minable a imposé à ma tante de s'appeler Marie. Que fera-t-il avec la caution d'une hiérarchie ministérielle oppressive ? Les noms d'une république laïque ne doivent pas se piocher exclusivement dans le calendrier grégorien. Nous effacer virtuellement ou physiquement n'est pas la solution ! Nous exigeons des gages d'égalité ou bien nous ne sommes tous que des fantoches qui méritons le gouffre environnemental, le marasme économique et le Damoclès atomique, qu'il tombe, que l'humanité entre de la tombe qu'elle a mis tant de temps à creuser ! Effaçons-nous avant de polluer l'espace, avant de coloniser d'autres mondes et d'opprimer d'autres formes de vies.

« Aimez-la ou quittez-la » Je t'emmerde ! C'est toi que je n'aime pas ! Ou aime ton prochain et celui d'après ? Le repli civilisationnel est-il normal, légitime ou doit-on Se révolter contre le meilleur des mondes des autres ? Si j'était né avec un blaze à la rue de la pompe parlerais-je en marginal ? Si demain le diable me propose un pacte entrerais-je à l'UMP ? Arch ! Quelle nation, quelle démocratie qui porte aux nues ceux qui veulent la démanteler ! Les cinq cent maires nécessaires auraient du protéger notre république. Ils ont choisi de la livrer pieds et poings liés à la frustration populaire. Dire que nos avenirs se tracent au dé jeté sur le tapis tricolore. Baccara ou roulette russe ? Bang, bang !

Il a trahi Jaques Chirac et vous croyez qu'il aura des scrupules pour Borloo ? Pour les français ?! Qui peut le plus, peut le moins et c'est valable pour l'abject. Comme dirait Kennedy : nous sommes tous des berlinois, j'ajouterais en 33.

Repost 0
Published by PCFSECTIONCAPCORSE - dans pcfcapcorse
commenter cet article
13 avril 2007 5 13 /04 /avril /2007 08:27

Appel des travailleurs scientifiques

L’appel ci-dessous invite chacune et chacun d’entre vous à ne pas céder sur l’essentiel de vos exigences légitimes , à vous prononcer au premier tour pour la seule candidate de gauche qui porte de part en part à la fois les aspirations du monde du travail , de la création , de la recherche et les moyens d’accomplir : en ce sens c’est le vote utile du premier tour, sachant qu’il sera totalement et sans discussion au service de la candidate de gauche la mieux placée.
Comme nous , vous ne vous résignez pas à voir la droite l’emporter par défaut , comme nous vous voulez voir bouger la gauche , toute la gauche. C’est le sens de cet appel .


Ivan Lavallée (professeur , université Paris 8 et EPHE ) ; Jean Paul Moatti (professeur d’Université) ; Olivier Gebuhrer ( Maitre de Conférence en Mathématiques , Université Louis Pasteur ) , membres du Conseil de campagne de Marie-George Buffet


"Nous, travailleurs scientifiques, chercheurs, administratifs, enseignants-chercheurs, techniciens, ingénieurs, doctorants, de sensibilités politiques diverses, travaillant dans des disciplines variées, dans le secteur public ou dans le secteur privé, nous voterons et appelons à voter le 22 avril pour Marie George Buffet, parce qu’elle porte une politique antilibérale de rassemblement des forces de gauche, une politique pour ouvrir une autre voie à gauche.
Nous entendons les candidats de droite, Sarkozy comme Bayrou, qui promettent à la recherche de l’argent public pour pallier la carence de l’investissement privé. En réalité, ce qu’ils veulent, c’est restructurer Université et Recherche suivant les seules exigences du MEDEF. Quant à Ségolène Royal, elle ne dit, malheureusement, pas avec clarté quels sont les objectifs qu’elle poursuivrait.
Nous ne voulons pas que nos thématiques de recherche ou le contenu de nos enseignements soient à l’avenir dictées par la logique des marchés et d’une forme de mondialisation qui fait la part belle aux seules firmes multinationales.
Ce que nous voulons, c’est que priorité soit donnée dans la politique de recherche au renforcement d’un grand service public de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, qui s’inscrive dans un projet de progrès social, économique, culturel, et environnemental. Nous voulons que les moyens supplémentaires promis par la quasi-totalité des candidats à cette élection présidentielle soient prioritairement concentrés sur le financement de la recherche dans les Etablissements Publics comme le CNRS, les grands organismes public de recherche, etc… et pour le rapprochement entre ceux-ci et les universités. Nous voulons que ces moyens soient mis au service d’une véritable politique de l’emploi scientifique public qui offre d’autres perspectives aux jeunes chercheurs qu’une précarisation croissante des carrières.
Nous souhaitons que les procédures de financement et d’évaluation des laboratoires soient simplifiées mais en s’appuyant avant tout sur les instances dont la communauté scientifique a su se doter efficacement et démocratiquement comme le Comité National de la Recherche Scientifique.
Nous souhaitons que les connaissances soient véritablement partagées par la société, et en particulier stimulent l’innovation technologique et la croissance économique. Or si cela implique nécessairement des partenariats public/privé, ceux-ci doivent être équilibrés, fondés sur une évaluation indépendante et ne doivent en aucun cas aboutir à une subordination de la recherche publique aux intérêts des investisseurs privés.
Nous voulons que la formation et la recherche continuent de contribuer à la libération humaine dans le cadre d’une politique de guerre à la pauvreté, de droits nouveaux pour les travailleurs, de co-développement de tous les peuples, de préservation de la planète, d’avancée démocratique qui en finisse avec le pouvoir personnel. Nous voulons qu’elles contribuent à une Europe de progrès social et de progrès scientifique, pour tous ses peuples.
C’est pour porter ce message en direction de l’ensemble de la communauté scientifique et universitaire, et de l’ensemble de nos concitoyennes et concitoyens que nous voterons le 22 avril pour Marie George Buffet."

Repost 0
Published by PCFSECTIONCAPCORSE - dans pcfcapcorse
commenter cet article
12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 15:24

POUR AIDER AU BON CHOIX….

« Avec Sarkozy, c’est le modèle états-unien. Avec Bayrou, c’est l’insertion de force de la France dans une Europe ultralibérale. »(Patrick Le Hyaric, directeur de « l’Humanité ).

« Avec moi ? J’ai les juifs, les nègres et les rouges. » (De Gaulle Londres 1941 )

« Je serais profondément déçu si Nicolas Sarkozy était élu, pour moi, pour tous les travailleurs immigrés, pour tous les gens qui sont obligés au quotidien de prouver qu’ils sont français, même pour ceux qui comme moi sont nés en France . »Yannick Noah

« Tu es un connard,, un déloyal, un salaud,[je vais te]casser la gueule ».
Nicolas Sarkozy à Azzouz Begag, ministre(fantoche et sans budget) de la Promotion et de l’Egalité des chances.

« Si je soutiens Marie George Buffet, c’est parce qu’elle a l’ambition de défendre l’industrie et l’emploi industriel ». Louis Dronval, syndicaliste.

« Nous avons besoin d’un parti qui prenne en compte nos revendications pour regagner le terrain perdu » C.Grimaud, éboueur

LE SMIC : 8,27 E horaire brut, soit 1254,28 E. SMIC mensuel brut(35 H.)
18 millions de chômeurs dans l’Union Européenne

« On sera une démocratie adulte, le jour où ce seront les télévisions qui choisiront les journalistes pour les duels présidentiels et non les candidats ». Alain Duhamel, journaliste.

« L’ignorance est mère de tous les maux ».
François Rabelais, écrivain 

« Que les classes dirigeantes tremblent devant l'éventualité d'une révolution communiste. Les prolétaires n'ont rien à perdre que leurs chaînes. Et c'est un monde qu'ils ont à gagner. » Karl Marx (Manifeste du Parti communiste).

« Nul n'a le droit d'entasser des monceaux de blé à côté de son voisin qui meurt de faim". Maximilien Robespierre, 1789.

Marie-George Buffet à propos de la TVA sociale proposée par Nicolas Sarkozy : C'est "un véritable scandale" car ce serait "ajouter pour les salariés une nouvelle imposition".

Repost 0
Published by PCFSECTIONCAPCORSE - dans pcfcapcorse
commenter cet article
12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 15:21

            Attention à l'Intox !

Depuis quelques jours, circule une « rumeur » selon laquelle une étude du Cevipof prédirait un score de 20 % à Jean-Marie Le Pen qui devancerait l’ensemble des candidats.
Cette "rumeur" continue de circuler alors même que le Cevipof a publié un communiqué qui indique : "La rumeur persistante qui prête au CEVIPOF la réalisation d’une enquête selon laquelle J.M. Le Pen aurait 20% d’intentions de vote, N . Sarkozy 19%, S. Royal 18%, F. Bayrou 11% n’ a aucun fondement."
A l’heure où tous les coups semblent permis pour contraindre les électeurs indécis à un vote présumé « utile », il y a urgence à dépolluer le débat public des rumeurs et conjectures sur les sondages. Alors que la moitié des électeurs affirment ne pas avoir fait de choix définitif, les sondeurs reconnaissent eux-mêmes qu’ils ne savent pas ce qu’ils mesurent réellement.
Les calculs et manipulations autour des sondages n’ont qu’un seul but : réduire la liberté de vote des citoyennes et des citoyens, les empêcher de voter pour leurs idées, de choisir réellement le candidat ou la candidate la mieux à même de les défendre.
A dix jours du scrutin, la seule chose qui est certaine, c’est que rien n’est joué.
Marie-George Buffet et les dizaines de milliers d’hommes et de femmes de gauche, engagés à ses côtés dans cette campagne feront tout, dans les prochains jours pour que, le jour du vote, les électrices et les électeurs aient les cartes en main et puissent exprimer en pleine connaissance et en toute liberté, leur vote démocratique.

Repost 0
Published by PCFSECTIONCAPCORSE - dans pcfcapcorse
commenter cet article