Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 16:19
  • Rohingyas : La France doit suspendre ses coopérations avec la Birmanie (PCF)

    100 morts et des milliers de déplacés en Birmanie dont des opérations militaires lancées contre la minorité musulmane rohingyas. L'ONU et la France "appellent à la retenue"...

    En 2015 (voir ci-dessous), le PCF invitait instamment le gouvernement français de faire pression sur la présidence et le gouvernement birmans pour qu'ils mettent fin aux persécutions et massacres des populations rohingyas.

    .
     
     
Pascal Bavencove a partagé la publication de Pierre Hidalgo.
4 h
 
 
 
 
 
 
 
 
 
23 h

La génocidaire, Prix Nobel de la paix

 
 
J’aimeAfficher plus de réactions
Commenter

 

Repost 0
Published by BANDERA ROSSA
commenter cet article
31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 15:17

nicoli.gif

Né à San Gavino di Carbini (corse du sud) le
1 septembre 1899, Jean Nicoli appartient à une famille de modestes commerçants.

Après avoir fréquenté l'école primaire dans son village et le cours complémentaire de Levie, il passe en 1916 le brevet élémentaire et est admis l'année suivante à l'Ecole normale d'Ajaccio où il passera deux années.

Mobilisé au 7e Génie à Avignon, il peut cependant passer son brevet supérieur et réintégrer, dès 1920, l'Ecole normale.
L'année suivante, il obtient son premier poste d'instituteur à Sorio, puis à Sainte- Lucie de Porto Vecchio entre 1922 et 1923.

En 1923, il part pour le Sénégal, où il restera jusqu'en 1935.

Il enseigne à Bamako, où il devient directeur d'école.Tout. au long de cette période, il s'intéresse de près aux problèmes psychologiques et pédagogiques.

Il laisse de nombreuses notes à ce sujet et publie même, quelques années plus tard, un livre, "l'Ecole et la Nation", qui définit la méthode pédagogique que l'on doit, selon lui, adapter aux conditions socio-culturelles des enfants de couleur.

Au cours de l'été 1935, il revient en Corse, mais il n'y reste que quelques mois, car il est nommé à Paris.
C'est alors qu'il adhère au parti socialiste.
En 1936, il est de retour dans son île natale, où il va exercer le poste de directeur d'école à Propriano, puis à Olmeto.
Journaliste occasionnel, il publie de nombreux articles sur la nécessité de réorganiser l'enseignement et s'insurge contre les prétentions territoriales du régime fasciste. Il écrit à ce propos dans un quotidien insulaire: « Italien est un mot magique qui réveille toutes les énergies, qui soude toutes les parties, qui unit toutes les haines... »

Lorsque la guerre éclate, en septembre 1939, Jean Nicoli est mobilisé dans le Génie, puis on l'envoie à Rodez, où il est démobilisé à partir du mois de juin 1940.
Revenu à Casalabriva, il se livre à des actions de propagande antipétainiste : il sillonne le Sartenais et prend des contacts avec ceux qui, comme lui, veulent poursuivre la lutte et résister à l'occupant. Dès cette époque, il parvient à regrouper un certain nombre de patriotes et c'est à son neveu, Don Jacques Martinetti, qu'il confie la responsabilité des partisans de San Gavino.

Trois jours après l'arrivée des troupes italiennes en Corse, Jean Nicoli est contacté par Nonce Benielli, l'un des dirigeants du Front National, et il entre dans la clandestinité.
Quelques semaines plus tard, il accompagne Arthur Giovoni à Marseille, et c'est à cette époque qu'il adhère au parti communiste.

En février 1943, il fait partie du groupe qui accueille le sous-marin Casabianca dans la baie d'Avone. Jean Nicoli et André Giusti partent ce jour-là avec une camionnette à double fond et parviennent à livrer aux partisans de Sainte-Marie-Siche et Petreto- Bicchisano un important stock d'armes.

A la mort du cheminot Louis Frediani, abattu par une sentinelle italienne, c'est lui qui, accompagné de Joseph Pancrazi, a la délicate mission d'annoncer la nouvelle à la veuve, et de lui remettre, au nom de la résistance corse, un secours financier. Le lendemain, il fait partie du cortège de deux mille personnes qui accompagne la dépouille mortelle de Frediani jusqu'à sa dernière demeure.

Au début du mois de juin, il accueille une nouvelle fois le Casabianca, dans la propriété de Dominique Poli, à Solenzara. Le 18 juin, au lendemain de la fusillade de la Brasserie Nouvelle à Ajaccio, Nicoli vient se recueillir sur la dépouille de André Giusti, et rend une ultime visite à Jules Mondoloni, qui succombera quelque temps plus tard de ses blessures.

Neuf jours après, le 27 juin 1943, à la suite d'une série de trahisons, Jean Nicoli est arrêté par les agents de l'OVRA, dans la demeure de Jacques Bonafedi (rue solferino à ajaccio), chez lequel il étudie, en compagnie de Jérôme Santarelli, la carte de la région des Agriates où le Casabianca doit livrer des armes, dans les tout premiers jours de juillet. L'ultime tentative qu'effectue Pascal Nicolai pour les prévenir sera vaine. Seuls quelques documents d'importance peuvent être sauvés. Les trois hommes sont transférés à la caserne Battesti d'Ajaccio où ils resteront deux mois avant d'être conduits à Bastia par camion.

Leur procès s'ouvre le 28 août 1943. Condamné à mort, Jean Nicoli refuse d'être fusillé dans le dos (comme le précisait sa condamnation) il dit à ses bourreaux :"Vous n'avez pas le courage de me regarder dans les yeux… Vous êtes des lâches !", il est alors sauvagement frappé à coups de crosse, et décapité à coups de poignard.

Jean Nicoli a écrit à ses enfants le 30 août, vers trois heures du matin, juste avant que ses « bourreaux » (les Chemises noires), ne viennent le chercher pour l'assassiner sauvagement. Francette, sa fille a pieusement conservé cette lettre griffonnée à la hâte sur l'emballage d'un paquet de « bleues » (des cigarettes).

L-OEILLET-DE-JEAN-NICOLI.jpg

 

« A mes enfants, Tout à l'heure je partirai. Si vous saviez comme je suis calme, presque heureux de mourir pour la Corse et pour le parti. Ne pleurez-pas, souriez-moi. Soyez fier de votre papa. Il sait que vous pouvez l'être, la tète de Maure et la fleur rouge, c'est le seul deuil que je vous demande. Au seuil de la tombe, je vous dis que la seule idée qui, sur notre pauvre terre, me semble belle, c'est l'idée communiste.

Je meurs pour notre Corse et pour mon Parti ».

 

Un an plus tard, quand sa dépouille sera transfèré à San Gavino, sa tête était à ses pieds.


Le sixième anniversaire de la mort de Jean Nicoli,
devant le monument qui lui est dédié, à l'entrée du village de San Gavino di Carbini.

 

Conçu comme un Voceru, déploration traditionnelle venue du tréfonds de l'âme corse, ce chant évoque de manière émouvante les derniers instants du martyr de la Résistance, :
« Vous porterez pour tout deuil un œillet rouge et la tête de Maure; je meurs pour notre Corse et pour mon parti. »

0 cum'è tù cunniscie

Le bellezze di lu core

Prima di piglià le vie

Chi ti purtonu da more

Quandu chi le negre spie

Lentonu lu so furore

A cità n'era durmente

è le case insunnulite

Quandu à quellu muru arrente

S'apriinu le to ferite

L'anima turnô dulente

è le lacrime salite.

Quale sà cum'ellu fece

Lu boia quella matina

à imponeli la so legge

Cù la so manu assassina

Ma à tè n'ùn pobbe regge

For di metteti in ruvina.

 

 

Repost 0
Published by BANDERA ROSSA
commenter cet article
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 16:55
MARE NOSTRUM:ISRAEL:Un rabbin approuve  le viol des Palestiniennes par les soldats israéliens
 
 
 
 
29 août 2017

Un rabbin en vue qui approuve le viol des Palestiniennes par les soldats israéliens

 

Le racisme étant institutionnalisé en Israel, il ne faut pas s’étonner de trouver des rabbins qui recommandent aux soldats israéliens le viol des Palestiniennes, "si cela peut les aider dans leur combat".


Ce charmant personnage, nommé Rabbi Shmuel Eliyahu, est bien connu en Israël pour ses déclarations racistes, qui ne l’empêchent aucunement d’occuper des postes à responsabilité au sein des organisations religieuses israéliennes, dont le ’Conseil supérieur du rabbinat’.

Il a notamment lancé une pétition dans sa ville de Safed pour demander qu’aucun Juif ne loue ou vende un logement à un non juif. Et sa pétition a été signée par 300 rabbins !

Shmuel Eliyahu a également déclaré qu’il ne condamnait pas les attaques des colons contre les Palestiniens, en affirmant : "si le gouvernement n’agit pas , c’est au public de le faire".

Ruhama Weiss vient de l’allumer sur son blog, soulignant que ce triste sire a par ailleurs approuvé le viol "en temps de guerre" (...c’est à dire tout le temps puisqu’ Israel mène une guerre permanente aux Palestiniens).

S’appuyant sur le texte de la Torah (Bible : Deuteronomy 21) ..., il a écrit un long texte intitulé : "Quand la vie de nos soldats est en jeu, il est malvenu de leur faire la morale".

En voici quelques extraits que nous avons traduits :

"Peut-on permettre toutes les transgressions ?

La réponse dépend de la situation dans laquelle se trouvent des Juifs. Et quand il s’agit de nos soldats, qui sont prêts à donner leur vie pour protéger notre pays, pour sauver des millions de vies juives, il est important qu’ils soient vainqueurs.

Et dans les cas où nos soldats sont séparés de leurs femmes pendant de longs mois, et qu’ils ont une envie pressante, il peuvent être détournés de leur combat et de l’énergie nécessaire par cette obsession et du coup, combattre moins vaillamment.

Ce n’est pas bien de se laisser distraire par des femmes attirantes, mais c’est comme ça !
Et là, il a besoin de combattre, ce n’est pas le moment de lui faire la morale. Faites le- quand il est chez lui, avant qu’il parte en guerre et non pas pendant celle-ci. Il ne faut pas affaiblir son moral !

Si vous l’empêchez d’accéder à la femme attirante, il va penser à elle en permanence ; et à cause de cela le Peuple d’Israel risque d’être vaincu. C’est ce que vous voulez ? Que des milliers de femmes juives soient violées à cause de cette défaite ?

C’est pourquoi la Torah recommande dans cette situation : " Si ça vous obsède à ce point, prenez possession de la femme attirante !!"

Et elle aura déjà de la chance d’avoir la vie sauve et de ne pas partir en captivité comme esclave ! (sic)

C’est permis par la Torah, tout comme il est permis de manger du porc s’il n’y a rien d’autre et qu’on doit combattre. (Sympa la comparaison !)

D’ailleurs je vous rappelle que dans les Etats-unis d’Amérique démocratique, il y a une centaine d’années, les maîtres blancs pouvaient avoir des relations sexuelles avec ses esclaves noires aussi souvent qu’ils voulaient. De gré ou de force, c’était légal !!

Donc n’écoutez pas ces ’âmes sensibles’, bien confortablement installées chez elles et qui prêchent la morale aux soldats de notre armée, qui leur demandent pourquoi ils ont tiré sur un enfant palestinien, ou sur des ’innocents’ et les ont tués ? "

Israël : un pays non seulement démocratique, mais féministe qui plus est !

Un vrai modèle de civilisation ! Vous en reprendrez bien un peu ?

CAPJPO-EuroPalestine

Repost 0
Published by BANDERA ROSSA
commenter cet article
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 16:50
Repost 0
Published by BANDERA ROSSA
commenter cet article
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 16:32

Au Yémen, un enfant meurt de malnutrition toutes les 10 minutes. La pire épidémie de choléra de l’histoire récente a déjà frappé 500 000 personnes -- et une sauvage campagne de bombardements par les Saoudiens bloque l’accès de l’aide humanitaire.

Repost 0
Published by BANDERA ROSSA
commenter cet article
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 16:03
Repost 0
Published by BANDERA ROSSA
commenter cet article
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 12:23

José Fort
15 min ·

Donc, selon Macron devant les ambassadeurs de France réunis mardi à l'Elysée, le Venezuela subirait une " dictature". Pourrait-on inviter le représentant du Medef placé aux plus hautes fonctions de la République à plus de retenue? Maduro a été élu en 2013 avec plus de voix que l'actuel hôte de l'Elysée. Plusieurs consultations électorales ont eu lieu dans ce pays, un exercice ne relevant pas d'une pratique courante en dictature. Ce Macron n'en loupe pas une: critiquant les Français depuis l'étranger, réussissant un score inégalé de mauvaises opinions dans les sondages, il rejoint Trump, l'oligarchie vénézuélienne et ses relais français européens pour se révéler tel qu'il est: la nouvelle coqueluche du fric et de l'impérialisme dominateur. En restant silencieux sur le sort de notre compatriote Salah Hamouri détenu arbitrairement dans les geôles israliennes.

Repost 0
Published by BANDERA ROSSA
commenter cet article
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 12:05
 
 
 
 

Le gouvernement fasciste israélien utilise le "droit" colonial britannique !

“Libérez Salah Hamouri https://t.co/J3I2AkXXaN
twitter.com
 

Voir les commentaires

Repost 0
Published by BANDERA ROSSA
commenter cet article
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 12:00
 

Le gouvernement fasciste israélien utilise le "droit" colonial britannique !

“Libérez Salah Hamouri https://t.co/J3I2AkXXaN
twitter.com
 
Repost 0
Published by BANDERA ROSSA
commenter cet article
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 11:57

Le gouvernement fasciste israélien utilise le "droit" colonial britannique !

“Libérez Salah Hamouri https://t.co/J3I2AkXXaN
twitter.com
 
Repost 0
Published by BANDERA ROSSA
commenter cet article