Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CHANTS REVOLUTIONNAIRES

Archives

23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 12:23

                                                                 MARE NOSTRUM-copie-1

 

Ssource:Hervé Poly et Danielle Bleitracht

Les salafistes wahhabites libyens détruisent un site de 12.000 ans d’âge

21 avr

3-sebastopol-armee-russe-cassini-16eb3

Tadrart-Acacus-Libye-Banniere

Des salafistes wahhabites ont détruit les gravures et peintures rupestres du mont Tadrart Acacus, en plein désert libyen qui remontent à 12.000 ans avant J.-C.

Par Imed Bahri

C’est au fin fond du désert libyen, au sud- ouest de Fezzan, à 100 km de la frontière avec l’Algérie, que trône le mont Tadrart Acacus, orné sur une surface de 250 km carré par des gravures et des peintures rupestres, représentant des animaux comme la girafe, le dromadaire, l’éléphant, l’autruche, le cheval ainsi que des hommes dansant ou jouant de la musique.

Un patrimoine mondial

Les experts de l’Unesco ont daté les plus anciennes de 12.000 ans avant J.-C. et les plus récentes à un siècle après J.-C. Une période qui couvre donc toute la préhistoire durant laquelle les artistes ont exprimé les évolutions de la civilisation humaine dans ces contrées réputées arides. C’est pour cela que l’organisation onusienne l’avait déclaré «Patrimoine mondial».


Rappelons que cette secte avait, dès sa naissance, rasé les tombes des compagnons du prophète et ont tenté de la détruire avant de se reprendre. Ce sont leurs adeptes, version taliban qui ont détruit à l’explosif les Bouddhas de Bamiya en Afghanistan.

Ils considèrent, selon une vision primaire de la charia et de l’histoire que les représentations, peintures et autres statuts sont des formes d’associationnisme et de polythéisme.

Dans leur ignorance, ils ne savent pas que le Prophète, lors de sa conquête de la Mecque, avait détruit seulement les statuettes des divinités qurayshites, tout en épargnant les peintures murales illustrant la vierge tenant dans ses bras Jésus.

4-sebastopol-marine-russe-cassini

Site-rupestre-Tadrart-Acacus

Les «combattants de Dieu» sont partis à l’assaut de la citadelle du «polythéisme» alors qu’à des centaines de kilomètres à la ronde, il n’y a pas âme qui vive depuis des siècles.

121 siècles d’histoire effacés

C’est un journaliste libyen, Aziz Al-Hachi de la ville du Ghat, qui a alerté l’opinion internationale sur ce crime contre la mémoire de l’humanité, information relayée par Jacques-Marie Bourget, grand reporter et écrivain sur un site français.
Tadrart est le féminin de Adrar, qui signifie mont, une surélévation en plein désert qui s’étend sur 250 km carré. C’est avec des jerricanes de white spirit, un dissolvant puissant et des marteaux que «les combattants de Dieu» sont partis à l’assaut de la citadelle du «polythéisme» alors qu’ à des centaines de kilomètres à la ronde, il n’ y a pas âme qui vive depuis des siècles, sauf des scorpions, des cobras et les quelques habitants de villages convertis à l’islam depuis quatorze siècles.

C’est dire à quel point le fanatisme peut enlever toute notion de réalité. 121 siècles d’histoire patiemment sculptés et peints par des artistes inconnus qui s’envolent en poussière dans le vent du sable libyen. Il est vrai que des puits de pétrole, cette malédiction du désert, ont fait depuis quelque temps leur apparition et attirent maintenant des bandes de pillards faussement qualifiés de «révolutionnaires».

Décidément, Bernard Henri Lévy restera enfin dans l’Histoire car ce sont ses copains qu’il a envoyés faire table rase de l’histoire de Kadhafi qui ont rasé 12.000 ans de l’histoire de l’humanité. On ne savait pas que le principe d’«ingérence humanitaire», cher à son ami Bernard Kouchner, puisse aller aussi loin dans l’histoire de l’humanité.

Partager cet article
Repost0
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 12:17

 

 

Un gouvernement socialiste répartit la richesse en augmentant le salaire minimum de 20% (et 10% pour les autres salaires). Rassurez vous on est pas en France mais en Bolivie

Partager cet article
Repost0
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 11:42

                                                                 MARE NOSTRUM-copie-1

 

 

 

"Oui, il y a un Apartheid en Israël", par Shulamit Aloni

21 avr

1
samedi 28 novembre 2009

Article de Shulamit Aloni, que nous dédions à William Godnadel et Sammy Ghozlan, car c’est bien à eux que s’adresse l’ancienne ministre israélienne de l’Education, qui sait de quoi elle parle.

Peu soupçonnable de "gauchisme", Shulamit Aloni, qui a reçu le Prix Israel et le prix Emi Grunzweig des Droits de l’Homme de l’Association pour les Droits Civils en Israël, fait de temps à autre un constat salutaire. Elle avait ainsi déclaré, à propos des crimes israéliens, : "Il n’y a pas besoin de fours crématoires et de chambres à gaz pour perpétrer un génocide".

Aujourd’hui, elle répond à ceux qui s’offusquent de l’utilisation du mot "apartheid" dans un article publié par Counterpunch en anglais, et traduit par Carole SANDREL pour CAPJPO-EuroPalestine :

"Oui, il y a un Apartheid en Israël par Shulamit Aloni

L’autosatisfaction juive est tellement banale parmi nous que nous ne parvenons pas à voir ce qu’il y a juste sous notre nez. Il est tout simplement inconcevable que les victimes ultimes, les Juifs, puissent se livrer à de mauvaises actions. Pourtant, l’Etat d’Israël pratique son propre Apartheid, extrêmement violent, à l’égard de la population palestinienne.

L’attaque lancée par les institutions juives américaines contre l’ancien président Jimmy Carter résulte de ce qu’il ose dire cette vérité connue de tous : à travers son armée, le gouvernement d’Israël pratique une forme sauvage d’Apartheid dans les territoires qu’il occupe. Son armée a fait de chaque village et de chaque ville palestiniens un camp de détention emmuré, ou interdit. Tout cela est fait pour garder l’œil sur les mouvements de la population, et pour rendre sa vie difficile. Israël impose même un couvre-feu total toutes les fois que les colons, qui ont illégalement usurpé la terre des Palestiniens, célèbrent leurs fêtes ou paradent.

Pour peu que ce ne soit pas suffisant, les généraux qui commandent la région émettent fréquemment des ordres supplémentaires, règles, instructions et décrets (n’oublions pas : ce sont les seigneurs de la terre). Actuellement ils ont encore réquisitionné d’autres terres afin de construire des routes « pour Juifs seulement ». Routes merveilleuses, routes spacieuses, routes bien pavées, brillamment éclairées la nuit, tout cela sur une terre volée. Quant un palestinien conduit sur une telle route, son véhicule lui est confisqué et il est renvoyé sur son chemin à lui.

Un jour, j’ai été témoin d’une telle rencontre entre un conducteur et un soldat qui notait des renseignements avant de confisquer le véhicule et de renvoyer son possesseur sur son chemin. « Pourquoi ? » ai-je demandé au soldat. « C’est un ordre. Cette route n’est destinée qu’aux Juifs », a-t-il répondu. J’ai voulu savoir où était le panneau l’indiquant et informant d’autres conducteurs de ne pas l’utiliser. Sa réponse fut pour le moins étonnante : « C’est de sa responsabilité de le savoir, en outre, que voulez-vous que nous fassions, mettre un panneau ici et laisser un reporter ou un journaliste antisémite prendre une photo pour qu’il puisse montrer au monde entier que l’Apartheid existe ici ? ».

Evidemment il n’y a pas d’Apartheid ici. Et notre armée est « l’armée la plus morale du monde » comme nos commandants nous le disent. Il suffit de dire que chaque ville et chaque village sont transformés en centres de détention et que chaque entrée, chaque sortie ont été fermées, les coupant des voies à grande circulation. Au cas où il ne suffirait pas que les Palestiniens n’aient pas l’autorisation de circuler sur des routes « pour Juifs seulement », sur leur terre, le GOC (NdT : quartier général multi commandements) actuel a jugé nécessaire de cogner encore plus sur les natifs, et sur leur propre terre, avec un « plan ingénieux ».

Des militants humanitaires ne peuvent pas non plus assurer le transport des Palestiniens.

Le major Général Naveh, renommé pour son patriotisme exemplaire, a émis un nouvel ordre. Prenant effet le 19 janvier, il interdit de convoyer des Palestiniens sans permis. Cet ordre établit que les Israéliens n’ont pas le droit de transporter des Palestiniens dans des véhicules israéliens (enregistrés en Israël sans distinction de la plaque minéralogique qu’ils portent) à moins d’avoir reçu une permission explicite pour le faire. Ce permis concerne le conducteur comme le passager palestinien. Evidemment rien de tout cela ne s’applique à ceux dont le travail bénéficie aux colons. Eux et leurs employeurs recevront naturellement le permis requis pour pouvoir continuer à servir les seigneurs de la terre, les colons.

Est-ce que le président Carter, homme de paix, se trompait vraiment quand il concluait qu’Israël créait un Apartheid ? Exagérait-il ? Est-ce que les leaders de la communauté juive des Etats-Unis reconnaissent la Convention Internationale pour l’élimination de toutes les formes de Discrimination Raciale du 7 mars 1966, dont Israël est signataire ? Est-ce que les juifs des Etats-Unis qui ont lancé une bruyante et injurieuse campagne contre Carter, supposé avoir diffamé la nature d’Israël, sa nature démocratique et humaniste, ne connaîtraient pas la Convention Internationale pour la Suppression et les sanctions contre le Crime d’Apartheid du 30 novembre 1973 ? L’Apartheid y est défini comme un crime international, qui entre autres, inclut l’usage de différents outils légaux pour soumettre différents groupes raciaux, privant ainsi les gens de leurs droits humains. Est-ce que la liberté de circulation n’est pas l’un de ces droits ?

Dans le passé, les chefs de la communauté juive des Etats-Unis étaient très au fait du sens de ces conventions. Pour une mystérieuse raison, pourtant, ils sont convaincus qu’Israël a le droit d’y contrevenir. C’est parfait de tuer des civils, des femmes et des enfants, des personnes âgées, des parents avec leurs enfants, délibérément ou non sans en assumer la responsabilité. Il est permis de voler leurs terres aux gens, de détruire leurs moissons, et de les encager comme des animaux de zoo. Désormais, les volontaires des organisations humanitaires israéliennes et internationales ont l’interdiction d’assister une femme qui accouche en la transportant à l’hôpital. Les militants (de L’association israélienne des droits de l’Homme) Yesh Din ne peuvent pas emmener un palestinien qu’on a volé et battu au poste de police pour porter plainte. (Les postes de police sont situés au cœur des colonies). Qui peut croire que ce n’est pas l’Apartheid ?

Jimmy Carter n’a pas besoin de moi pour défendre sa réputation souillée par les responsables d’une communauté israélophile. Le problème c’est que leur amour d’Israël déforme leur jugement et les empêche de voir ce qu’il y a en face d’eux. Israël est une puissance occupante qui depuis 40 ans oppresse un peuple indigène, qui a le droit à une existence souveraine et indépendante tout en vivant en paix avec nous. Nous devrions nous rappeler que nous aussi avons utilisé le terrorisme contre une domination étrangère parce que nous voulions notre propre état. Et la liste des victimes de la terreur est longue et considérable.

Nous ne nous bornons pas à nier au peuple (palestinien) ses droits de l’homme. Nous ne faisons pas que leur voler leur liberté, leur terre et leur eau. Nous appliquons des punitions collectives à des millions de gens et même, dans une frénésie de vengeance, nous détruisons l’alimentation en électricité d’un million et demi de civils. Qu’ils « restent dans le noir » et « qu’ils crèvent de faim ».

Des employés ne peuvent recevoir leur salaire parce qu’Israël détient 500 millions de shekels appartenant aux Palestiniens. Et après tout ça nous restons « blancs comme neige ». Il n’y a pas de faute morale à nos actions. Il n’y a pas de séparation raciale. Il n’y a pas d’Apartheid. C’est une invention des ennemis d’Israël. Hourra pour nos frères et sœurs des Etats-Unis ! Votre dévotion est très appréciée. Vous nous avez vraiment lavés d’une vilaine tache. Maintenant nous pouvons continuer à nous sentir guillerets tandis que bardés de nos certitudes, nous opprimons le peuple palestinien, avec l’aide de « l’armée la plus morale du monde »

http://www.counterpunch.org/aloni01082007.html

CAPJPO-EuroPalestine

Partager cet article
Repost0
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 06:33
                                          MARE NOSTRUM-copie-1
Présidentielle en Algérie : Bouteflika officiellement réélu avec 81,49 % des voix

mercredi 23 avril 2014 

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a été réélu officiellement pour un quatrième mandat avec 81,49 % des voix, selon le résultat définitif annoncé mardi par le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci. Son principal rival Ali Benflis a recueilli 12,30 % des suffrages, et le taux de participation a été de 50,70 %, selon les résultats définitifs annoncés par le Conseil Constitutionnel.
Dans un message diffusé par l’agence APS peu après l’annonce des résultats définitifs, le président Bouteflika s’est réjoui des résultats et a promis de s’adresser aux Algériens dans les prochains jours. "J’adresse mes remerciements à l’ensemble de notre peuple qui m’a accordé la majorité de ses suffrages", a écrit le président, dont le passage en fauteuil roulant jeudi au bureau de vote constituait la seule apparition publique depuis 2012. "Dans quelques jours, j’aurai l’occasion (...) de m’adresser à vous plus longuement, notamment pour vous redire mes engagements et vous entretenir de l’oeuvre de construction nationale que j’ai voulu poursuivre avec vous", a promis M. Bouteflika.
Les résultats provisoires annoncés vendredi faisaient état de 81,53 % des voix pour le président sortant et 12,18 % pour M. Benflis. Ce dernier a contesté vendredi le résultat en dénonçant une élection "planifiée et préparée par une alliance entre la fraude, de l’argent suspect et des médias vendus". Le Conseil constitutionnel a cependant annoncé qu’il avait rejeté les 94 recours formulés après l’élection pour non-conformité.
Âgé de 77 ans et affaibli par la maladie, M. Bouteflika a désormais une semaine pour prêter serment lors d’une cérémonie publique. Selon l’article 75 de la Constitution, le président "prête serment devant le peuple et en présence de toutes les hautes instances de la nation, dans la semaine qui suit son élection". "Il entre en fonction aussitôt après sa prestation de serment", ajoute le texte.

(23-04-2014 - Avec les agences de presse)

  "Assawra"

Partager cet article
Repost0
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 16:25

                                                                          cerveau animé

 

 

Articles d'Indépendance des Chercheurs :


http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2014/04/20/non-a-un-smic-europeen-49842.html

Non à un SMIC européen !

Le 20 avril 2014, l'affaire d'Aquilino Morelle, conseiller démissionnaire de François Hollande et jadis bras droit de Lionel Jospin, n'a pas cessé de faire des vagues. Jean-Marc Morandini rapporte « Bernard Accoyer (UMP) réclame l'audition par la commission des Affaires sociales de l'Assemblée d'Aquilino Morelle », alors que BFMTV écrit « Revue de presse: l'affaire Aquilino Morelle met à mal "la République exemplaire" ». Avec à la une le titre « Affaibli, François Hollande lie son destin à la baisse du chômage », Le Monde de dimanche-lundi ajoute « Le président tente de parer les effets désastreux de la démission d'Aquilino Morelle, son conseiller politique ». Sur la Toile, le même article s'intitule « François Hollande pris dans la tourmente ». Des titres fort expressifs. Mais on parle moins de la question, encore plus inquiétante, de la mise en place d'un éventuel SMIC européen. Quelles peuvent être les implications d'un tel projet de salaire minimum continental, en pleine politique de nivellement par le bas de salaires et standards sociaux par le biais de « marché européen de la main d'oeuvre » ? Sans oublier son équivalent à l'échelle planétaire dans le cadre de la stratégie de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), comme rappelé encore dans notre article « OMC : le vingtième anniversaire (I) ». Or cette semaine, plusieurs médias ont insisté sur le soutien de la « gauche » française à l'idée d'un salaire minimum défini à l'échelle de l'Union Européenne. Sud Ouest souligne « Le PS-PRG promet un Smic européen ». De combien, exactement ? L'Union Européenne comprend des pays avec des salaires très bas, et c'est précisément sur ces salaires qu'elle cherche à aligner sa politique. Le SMIC français ne pourrait qu'être broyé dans une telle opération. Pourtant, avec le titre « Européennes : le socialiste Martin Schulz a lancé sa campagne à Paris », Le Parisien fait état d'un programme dans ce sens de la part du candidat social-démocrate à la présidence européenne : « la création d'un SMIC européen proportionnel au PIB de chaque pays, la lutte contre le dumping social et fiscal... ». Un récit analogue apparaît dans l'article de Rue 89 « "L’austérité en Europe est aussi votre erreur" : un ange passe au meeting PS ». Précisément, quel sera le prix à payer pour des pays comme la France dans l'établissement d'un salaire minimum officiel au sein de l'Union Européenne ? Il paraît évident qu'un SMIC européen sera forcément très inférieur au SMIC français, et que ce dernier cessera d'exister dans la pratique avec l'instauration du premier. De quoi conforter la politique de casse sociale annoncée par François Hollande et Manuel Valls, et analysée dans nos articles « Hollande, Valls, "austérité", "réformes"... » (I) et (II). S'opposer à la mise en place d'un tel SMIC européen apparaît dès à présent comme une urgence au niveau des mobilisations populaires. Mais très clairement, le véritable problème de fond réside dans l'Union Européenne elle-même et dans les objectifs réels de la tant vantée « construction européenne ». Dans ce contexte, la prétendue « défense du SMIC » affichée récemment par le Parti Socialiste français et par l'actuel Gouvernement constitue précisément tout le contraire.

[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2014/04/20/non-a-un-smic-europeen-49842.html ]

Partager cet article
Repost0
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 16:22

                                                                   MARE NOSTRUM-copie-1

 

 

communism-egypt (1) Le Parti communiste égyptien laissera à ses militants la liberté de vote aux prochaines élections présidentielles



Communiqué du Parti communiste égyptien



Traduction par le site du Lien (http://www.lien-pads.fr) reprise et légèrement corrigée par la rédaction de http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



Le comité central du Parti communiste égyptien a tenu une réunion élargie  qui a rassemblé un grand nombre de militants du Caire et des fédérations pour discuter la question des élections présidentielles et de sa position sur les candidats qui s'y présentent.

 

Le Bureau politique du Parti a réalisé, dans la dernière période, de vastes consultations avec les militants dans un grand nombre d'organisations du parti consacrée à la tenue de cette réunion. Au cours de cette consultation  démocratique de nombreux avis se sont exprimés dans les rangs du parti sur chacun des candidats politiques. Peu de voix se sont exprimés en faveur du boycott des élections. 

 

Le Parti s'est empressé d'organiser cette réunion élargie après avoir posé la question de la participation aux élections présidentielles. Dés lors, guidée par l'idée de faire l'analyse politique des élections, le débat s'est poursuivi dans la clarté et les conditions les meilleures de la transparence et du respect des opinions réciproques. La parole fut donnée à plus d'une vingtaine de participants qui ont exprimé des avis différents dans divers domaines.

 

Plusieurs des intervenants, s'exprimant au nom des fédérations qu'ils représentaient, ont exprimé leurs opinions et  analyses politiques de la réalité présente  et leurs arguments pour le soutien  à tel ou tel  des principaux candidats ( Abdelfattaf Sissi et Hamdine Sabahi).

 

Le débat a révélé l'existence de contrastes évidents entre les opinions d' un grand nombre de membres du parti autour des priorités sur lesquelles repose fondamentalement le choix entre les deux candidats et leurs opinions déclarées jusqu'à présent.



L'existence de ce contraste est le reflet de la réalité du pays qui traverse un moment crucial: la révolution et le pays font face à un danger réel et la situation locale, régionale et internationale est complexe. 

 

En définitive, cela a conduit à la nécessité d'un accord d'ensemble pour un vote sur l'une des deux propositions suivantes : 

 

Première proposition: Laisser aux membres du parti la liberté de voter pour le candidat qu'ils soutiennent parmi ceux qui sont en compétition. 

 

Deuxième proposition: Voter pour le candidat que le Parti aura choisi pour lui apporter son soutien.

 

La première proposition a été approuvée par 70% des votants. Se sont associés à cette consultation les partisans de l'autre motion proposée. 

 

Au terme de la réunion les participants ont mis l'accent sur la préservation de l'unité du parti, la poursuite de la lutte pour la réalisation des objectifs de la révolution et la mise en oeuvre du programme de la révolution nationale et démocratique  qui sont pour nous les objectifs essentiels dans la prochaine phase.



La bataille présidentielle, malgré son importance, n'est pas la fin du parcours. Dans l'avenir il y aura de grandes batailles. Il faut unir les forces nationales et démocratiques autour de ces batailles afin qu'elles scellent la victoire de la révolution sur la contre-révolution.



Notre position est que quel soit le nom  du futur président  il sera jugé à la lumière de ses positions et de ses actes, et sur la base de son engagement dans la réalisation des objectifs et des revendications des masses populaires des révolutions du 25 janvier et du 30 juin. 

 

Notre parti est l'allié des autres forces révolutionnaires nationales. Il poursuivra à la tête de ces masses qui luttent pour parachever la réalisation des objectifs suivants:

 

Premièrement: Mettre fin à la dépendance envers les Etats Unis d'Amérique et à l'impérialisme mondial et réaffirmer l'indépendance de la décision nationale, afin d'enraciner et de renforcer les fondements de l'unité nationale.

 

Deuxièmement: Réaliser un développement souverain, général en faveur des pauvres et des masses laborieuses.



Agir pour la satisfaction de leurs besoins de subsistance, de leurs droits fondamentaux au travail, à la santé, au logement, à l'éducation, pour mettre un terme à la corruption....... la traduction des voleurs devant les tribunaux tout comme les corrompus qui ont volé l'argent du peuple.

 

Troisièmement: Réaliser la démocratie avec sa signification véritable



... et intégrale, la promulgation des législations qui réaffirment les libertés démocratiques fondamentales pour lesquelles les masses ont consenti des sacrifices et des luttes révolutionnaires , l'assurance de leur large participation dans la prise des décisions, la nécessité de mettre un terme aux violations des droits de l'Homme des innocents, à l'exception de celles qui sont impliquées dans des actes terroristes avérés.

 

Afin qu'il soit clair pour tous , le grand  peuple Egyptien qui a réussi à abattre deux régimes et condamner deux Présidents au cours de deux années, ne permettra pas en aucune façon le retour du régime de Moubarak  ou de celui des frères terroristes et de leurs alliés.



Il est en mesure de faire face à tout futur président qui ne respectera pas la constitution et qui ne satisfera pas les aspirations du peuple et son espérance de vivre dans la liberté, la justice sociale, la dignité humaine . Le socialisme est l'avenir.... Construisons-le ensemble .

Partager cet article
Repost0
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 16:15

                                                                         MARE NOSTRUM-copie-1

 

 

Israël: des centaines d'Arabes manifestent contre les attaques racistes
Environ 500 personnes étaient rassemblées en scandant «Oum... (PHOTO AMMAR AWAD, REUTERS)

 

Environ 500 personnes étaient rassemblées en scandant «Oum al-Faham est une ligne rouge», pour dénoncer notamment les inscriptions racistes récemment taguées sur une mosquée de la ville, selon un journaliste de l'AFP sur place.

PHOTO AMMAR AWAD, REUTERS

Agence France-Presse
OUM AL-FAHAM, Israël

Des centaines d'Arabes israéliens ont manifesté lundi à l'entrée de la ville d'Oum al-Faham (nord) pour protester contre les attaques d'extrémistes juifs à leur encontre.

Environ 500 personnes étaient rassemblées en scandant «Oum al-Faham est une ligne rouge», pour dénoncer notamment les inscriptions racistes récemment taguées sur une mosquée de la ville, selon un journaliste de l'AFP sur place.

Les mots «Arabes dehors» avaient été inscrits en hébreu, dans la nuit de jeudi à vendredi, sur les murs du lieu de culte.

Selon un communiqué de la police, «des centaines d'habitants d'Oum al-Faham ont manifesté contre les récents incidents à caractère nationaliste». Aucun incident n'a été signalé.

Sur un des panneaux brandis par la foule, on pouvait lire «Le prix à payer - groupe terroriste».

Des colons extrémistes ainsi que des activistes d'extrême droite se livrent, sous l'appellation du «Prix à payer», à des agressions visant des villageois palestiniens ou arabes israéliens, des lieux de culte musulmans et chrétiens, des militants pacifistes israéliens, voire l'armée, en réaction à des décisions gouvernementales qu'ils jugent hostiles à leurs intérêts ou des actes attribués à des Palestiniens.

Début avril, les pneus d'une quarantaine de véhicules avaient ainsi été crevés dans un village arabe du nord d'Israël.

L'attaque contre la mosquée a été condamnée par le Conseil des institutions religieuses de Terre sainte, qui réunit chrétiens, juifs et musulmans. Dénonçant les «profanations répétées de lieux saints», il a appelé les autorités à «intensifier leurs efforts pour (...) traduire les coupables en justice».

Plus tôt en avril, des graffitis anti-chrétiens avaient été retrouvés sur les murs du monastère de Notre-Dame de Palestine, à l'ouest de Jérusalem.

Sept roquettes tirées depuis Gaza

Sept roquettes ont été tirées lundi de la bande de Gaza sur Israël, selon l'armée israélienne qui a riposté avec un raid aérien sur plusieurs sites associés au Hamas dans l'enclave palestinienne.

Les roquettes sont tombées dans la région du Néguev, dans le sud d'Israël, dont deux sur la ville de Sdérot, où elles ont légèrement endommagé une route dans un secteur résidentiel, selon l'armée et la police israéliennes.

L'aviation israélienne a riposté en attaquant «deux sites d'activités terroristes dans le sud de la bande de Gaza et un troisième site dans le centre», a annoncé l'armée, assurant que les cibles avaient été touchées.

Des sources de sécurité à Gaza ont évoqué des frappes aériennes sur un terrain vide dans le camp de réfugiés de Nouseirat (centre) et contre une base de la branche armée du Hamas à Khan Younès (sud), faisant état de deux blessés légers.

Les sources palestiniennes ont aussi rapporté des tirs opérés par la marine israélienne contre la base de Khan Younès, mais l'armée n'a pas confirmé.

Les forces du Hamas ont évacué leurs bases par crainte de nouveaux raids, a précisé une source de sécurité palestinienne.

«Nous devons continuer à agir avec force contre nos ennemis», a affirmé le premier ministre israélien BenYamin Nétanyahou sur son compte Twitter lundi soir.

«Aujourd'hui, les forces de défense israéliennes ont attaqué dans la bande de Gaza ceux qui cherchaient à faire du mal aux citoyens israéliens et à perturber le calme de ce jour férié», a-t-il ajouté.

Les tirs de roquettes sont survenus au dernier jour de la Pâque juive, jour férié en Israël.

Selon un communiqué de l'armée israélienne, avant les tirs de roquettes, des activistes palestiniens avaient tiré une roquette antichar sur une patrouille militaire à la frontière, sans faire ni victime ni dégât.

Partager cet article
Repost0
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 15:50

                                                                         CERVEAU

 

 

source:le diablo

russie-carte1

 

 

 

Le Premier ministre a récemment annoncé que la Russie n’importerait  plus des produits contenant des OGM, affirmant que la nation a suffisamment d’espace et de ressources suffisantes pour produire de la organique.

Si les Américains aiment manger des produits contenant des OGM, qu’ils mangent  Nous n’avons pas besoin de le faire; nous avons assez d’espace et la possibilité de produire des aliments biologiques « -. Medvedev
 
La Russie envisage de rejoindre la longue liste (et sans cesse croissante) des pays anti-OGM . Il le fait après qu’un groupe de scientifiques russes a exhorté le gouvernement à envisager au moins un moratoire de 10 ans sur les OGM et d’étudier de manière approfondie leur influence sur la santé humaine.
« Il est nécessaire d’interdire les OGM, d’imposer un moratoire (sur) pendant 10 ans. Alors que les OGM seront interdits, nous pouvons planifier des expériences, des essais ou peut-être même de nouvelles méthodes de qui pourraient être développés. Il a été prouvé que non seulement en Russie, mais aussi dans de nombreux autres pays dans le monde, les OGM sont dangereux. Méthodes d’obtention des OGM ne sont pas parfaits, donc, à ce stade, tous les OGM sont dangereux. 
 
La et l’utilisation des OGM obtenus d’une certaine manière peut conduire à des tumeurs, les et l’obésité chez les animaux. La Bio-technologies devraient certainement être développés, mais les OGM devraient être arrêtés. Nous devrions cesser de les propager. « - Irina Ermakova, vice-président de l’Association nationale pour la sécurité de la Russie génétique
Un certain nombre de scientifiques du monde entier ont clairement souligné les potentiels associés à la consommation d’OGM. J’ai récemment publié un article intitulé « 10 études scientifiques démontrant que les OGM peuvent être nocifs pour la santé humaine », vous pouvez lire que dans plein ici . Ce ne sont que quelques-uns choisie parmie les centaines d’études qui sont maintenant disponibles dans le domaine public, il semble qu’ils continuent de faire surface année après année.
La Russie interdit complètement les OGM, comme un grand, pays développé c’est un grand pas en avant dans la création d’une plus grande sensibilisation en ce qui concerne les OGM. Demandez-vous, pourquoi tant de pays interdit les OGM et les pesticides ? C’est parce que la preuve pointe vers le fait qu’ils ne sont pas sûrs, ils sont jeunes, et ne savent pas assez sur eux pour consommer en toute sécurité. Ils ne sont pas nécessaire, alors pourquoi ils les produisent?
Au cours des dernières années, la sensibilisation sur les OGM a grimpé en flèche. Activisme a joué un rôle important dans le réveil d’une grande partie de la population de la Terre en ce qui concerne les OGM. Les gens commencent à poser des questions et obtenir des réponses.
En Février, la d’Etat a présenté un projet de loi interdisant la culture de produits alimentaires OGM. Le président Poutine a ordonné que les citoyens russes soit protégés des OGM. Le Comité de l’ Unis ont appuyé la recommandation de l’interdiction par le parlement , et la résolution entrera pleinement en vigueur en Juillet 2014.
 
Juste pour montrer ce que nous pouvons faire lorsque nous nous réunissons et le changement de la demande et du partage de l’information à l’échelle mondiale. Le changement se produit, et un réveille à de nouveaux concepts de notre réalité tous les jours. OGM ne sont que le début, nous avons beaucoup de choses à débarrasser sur notre planète. Nous commençons tous à voir à travers les fausses justifications pour une nécessité des OGM;

Sources:
 

 

Partager cet article
Repost0
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 15:47

 

 

 

mutuelle-santé

Dans un document présenté comme une « contribution au débat sur la stratégie nationale de santé », le MEDEF détaille une série de propositions visant à économiser de 25 à 30 milliards d’euros par an sur les dépenses de santé à « l’horizon 2017 ». L’organisation patronale déplore la « dégradation lente » du « système de santé » français qui serait « figé dans un modèle ancien et mal préparé aux révolutions en cours » et qui surtout « apparaît de plus en plus comme un coût pour la collectivité », autrement dit les entreprises.

 

 

Le MEDEF préconise notamment l’élaboration d’« un schéma‐cible de financement favorisant l’efficience du système et compatible avec la compétitivité ». Reprenant ce que La Tribune appelle une « vieille antienne patronale », il suggère en fait de transférer une bonne partie de la couverture de l’assurance maladie vers les complémentaires et les « sur-complémentaires » santé. La Sécurité sociale, le « premier pilier » de ce système, ne rembourserait plus que les dépenses liées à un « panier de soins » fortement réduit et « recentré » sur les « biens et services relevant de la solidarité nationale ». Il serait en outre « révisé de façon permanente (…) au regard du rapport coût‐bénéfice pour les patients dans le cadre d’une approche médico‐économique ».

 

 

Le deuxième pilier comporterait « un socle obligatoire » pour les seuls salariés du secteur privé. Ce socle, relevant essentiellement « de la liberté contractuelle », couvrirait « un panier de soins minimum » et devrait être défini par un accord national interprofessionnel (ANI). Le reste serait à la charge des assurés qui, s’ils en ont les moyens, pourraient se tourner vers des « sur-complémentaires ».

 

                                                               source: POI
Partager cet article
Repost0
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 15:04

                                                                       FRONTE DI MANCA

 

 

                                           Le 25 mai, refuser la saignée de Valls !
valls2

N’écoutant que les sirènes hurlantes des marchés financiers et après un petit tour à Berlin pour entendre les ordres de la chancelière allemande, M. Valls a décidé d’appliquer à nos concitoyens un remède d’austérité inconnu jusque là. Exactement le programme de M. Sarkozy qui a pourtant été battu, il y aura bientôt près de deux ans.

.

Son plan dit « d’économies » est une torpille antisociale de plus, non pas pour que l’économie aille mieux, mais pour satisfaire les voraces appétits des ogres de la finance. Moins 18 milliards d’euros pour les services utiles de l’Etat. Moins 21 milliards d’euros de coupe dans les budgets sociaux et de la protection sociale. Moins 11 milliards d’euros pompés sur les budgets des collectivités locales.

.

Valls, l’homme polaire, gèle tout ce qu’il touche. Concrètement, pour les salariés du secteur public, comme La Poste ou les hôpitaux, les enseignants ou les employés communaux, les salaires seront gelés. Ils le sont depuis 2010 avec le gouvernement Fillon ! Le gel des allocations logement, familiales et d’invalidité va lourdement handicaper des millions de foyers modestes. Et la revalorisation du RSA, du complément familial  et de l’allocation de soutien familial est décalée d’une année. Pour calmer un peu les esprits au lendemain des élections municipales, F. Hollande avait enduit le pacte de cadeaux au patronat du sirop d’un prétendu « pacte de solidarité ». En fait il n’existe pas. Il n’y aura aucun acte, aucune décision envisagée pour faire vivre la solidarité et le partage. Valls prend aux pauvres pour donner aux plus fortunés. Les 15 millions de retraités verront leurs pensions diminuer de fait jusqu’en octobre 2015.

.

Le budget de l’Etat, des collectivités, de l’assurance maladie et de la protection sociale vont subir un gigantesque coup de rabot. Et le pouvoir d’achat des familles déjà en berne va baisser automatiquement du fait d’une multitude de hausses de prix. Nous assistons en ce moment à cette scandaleuse décision de faire payer de 20 à 40 euros rétroactifs sur des factures d’électricité déjà payées, alors que le prix de l’électricité va augmenter de 5% au mois d’août.

.

Pour le grand patronat et les actionnaires, le soleil est au beau fixe. Exonérations de cotisations patronales, baisses d’impôts, sans contreparties pour la création d’emplois, de salaires et de formations. Le pacte de responsabilité va couter cher aux français et rapporter gros aux actionnaires et aux puissances financières.

.

La vieille rengaine droitière selon laquelle « la France ne peut plus vivre au dessus de ses moyens » ne sert qu’à pilonner tous les droits sociaux, démocratiques et économiques, issus des majorités progressistes de Jaurès à 1936, de 1945 à 1981. Ainsi, le gouvernement Valls a décidé de s’insérer dans une compétition avec les forces de droite sur la meilleure manière d’administrer cette amère potion qui fragilise encore plus ceux qui n’ont que leur travail, leur retraite ou de maigres allocations pour vivre. Et tous ces sacrifices ne serviront ni à lutter contre le chômage, ni à réduire les déficits. Bien au contraire ! Une telle compression de l’économie conduira à encore plus de chômage et de précarité du travail. Les seuls gagnants seront les actionnaires, propriétaires des grandes sociétés transnationales. C’est le chemin que des gouvernements de connivence avec Bruxelles et les banquiers ont appliqué à la Grèce, au Portugal, à l’Espagne avec les insupportables résultats que l’on connaît.

.

L’intérêt général commande de ne pas laisser faire et de réussir les mobilisations sociales et syndicales à venir. Le débat sur des alternatives progressistes à l’austérité devrait s’amplifier pour permettre à toutes celles et ceux qui ne supportent plus l’injuste et inefficace politique actuelle d’agir pour l’égalité, une nouvelle répartition des richesses, grâce à l’augmentation des rémunérations, une réforme de justice fiscale, la réorientation de l’argent des banques vers la production et l’emploi. Ce n’est ni le choix de la droite ou de l’extrême-droite, ni même l’abstention qui permettra de faire boucher les choses. La seule chose nouvelle et positive qui puisse arriver est le renforcement du Front de gauche.

.

Le 25 mai, à l’occasion des élections européennes, l’occasion est donnée de rejeter l’austérité française et européenne et de peser en faveur d’une alternative de gauche, avec les listes du Front de Gauche.


 

Partager cet article
Repost0