Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 octobre 2017 1 30 /10 /octobre /2017 13:43

Election territoriale des 3 et 10 décembre 2017

 

L’AVENIR, LA CORSE EN COMMUN ------ L’AVVENE, A CORSICA IN COMUNU
Corse Insoumise/Parti communiste français/Ensemble/Manca-Alternativa
1 Jacques CASAMARTA 63 ans Militant associatif et politique Ajaccio Haut Taravo
2 Josette RISTERUCCI (FDG) 59 ans Syndicaliste Hôpital de Bastia Conseillère territoriale Santa Severa
3 Michel STEFANI (PCF) 57 ans Ouvrier, Conseiller territorial de Corse Pietranera
4 Amélie RAFAELLI épouse FRANCESCHI 59 ans Animatrice culturelle en langue Corse Ortiporio
5 Alexandre GONZALEZ 58 ans Militant syndicaliste Villanova
6 Anissa-Flore AMZIANE (PCF) 38 ans Responsable pédagogique, salariée d’association Ajaccio
7 Nicolas ALARIS (PCF) 56 ans Directeur de camping Sartène
8 Christine MALFROY 56 ans Militante associative et politique Ajaccio
9 Xavier BERNARDINI 54 ans Elu du rural Bisinchi
10 Toussainte DEVOTI (PCF) 63 ans Militante associative, Conseillère municipale Bastia
11 François Xavier RIOLACCI (PCF) 66 ans Conseiller municipal à Bastia
12 Fatima PUPONNI 36 ans Employée ressources humaines, militante associative Ajaccio
13 Dylan CHAMPEAU 18 ans Etudiant, conseiller municipal des jeunes Ajaccio Ocana
14 Catherine LOVICHI (PCF) 64 ans Cadre CCAS Sartène
15 Jean Louis AMIDEI (PCF) 60 ans Infirmier libérale Ajaccio
16 Muriel BUISSON 58 ans Cadre de santé, militante associative Ajaccio
17 Daniel NATALINI 53 ans Artiste Ville di Pietrabugno
18 Dominique TORRE (PCF) 53 ans Cadre Air France Furiani
19 Loris ALBERTINI (PCF) 18 ans Etudiant Miomo
20 Catherine LAURENTI 53 ans Conseiller Principal d'éducation Saint Florent
21 Guy LANNOY 63 ans Chef d’entreprise, militant associatif et politique Porto
22 Viviane BIANCARELLI (PCF) 45 ans Educatrice spécialisée Porto-Vecchio
23 Maxime FAZZINI (PCF) 24 ans Agent EDF, membre de l'assemblée des jeunes Basteliccia
24 Pénélope BOUQUET 55 ans Infirmière de l'éducation nationale Afa
25 Sébastien CAÏOZZI 25 ans Commis de cuisine Belgodère
26 Marie Thérèse HUROT (PCF) 53 ans Enseignante au lycée maritime Corté
27 René FINI (PCF) 70 ans Retraité chaudronnier mutualiste adjoint au maire Furiani
28 Eve MARTINEZ 42 ans Serveuse Ponte Leccia
29 Thomas SANTONI 18 ans Etudiant Eccica-Suarella
30 Catherine SORO (PCF) 36 ans Secrétaire Cargèse
31 Gérard GAGLIARDI (PCF) 67 ans Retraité de l'éducation nationale, militant associatif Ajaccio
32 Françoise MELA 70 ans Militante associative et politique Ajaccio
33 Daniel SOBRA 52 ans Enseignant Ajaccio
34 Sophie DEMICHEL (PCF) 40 ans Ecrivain public, comédienne San Nicolao
35 Jean Marc PENCIOLELLI (PCF) 53 ans Conseiller Principal d'éducation Corté
36 Anghjula Maria CASANOVA 19 ans Etudiante Ajaccio
37 Dominique OTTAVI 67 ans Auteur, compositeur, interprète, conseillé municipal de Tavaco
38 Stéphanie TRAMONI (PCF) 38 ans Sapeur-pompier professionnel Sartène
39 Laurent CHIOCCA (PCF) 52 ans Artisan forestier Tasso
40 Régine MAURY 56 ans Secrétaire Biguglia
41 Aldo MANDORLA 63 ans Médecin anesthésiste Brando
42 Marie Ange MORACCHINI (PCF) 58 ans Cadre commercial Ex SNCM Bastia
43 Dominique VITTORI (PCF) 70 ans Retraité de l'INRA adjoint au maire Vescovato
44 Juliette ALESANDRI 63 ans Retraitée de l’enseignement, Militante associative Alata
45 Jean François CASALTA 68 ans Retraité, militant syndical Ocana
46 Michèle SANTAMARIA-SOGNO (PCF) 58 ans Retraité infirmière secteur psychiatrique Cuttoli
47 Etienne BASTELICA (PCF) 66 ans Conseiller municipal Ajaccio
48 Christine GIE 61 ans Artisan couturière Ajaccio
49 Jean Baptiste LORENZI 67 ans Retraité EDF Venzolasca
50 Valérie FILIPPI (PCF) 50 ans Infirmière libérale Mcinaggio
51 Julien PERRAUDIN (PCF) 28 ans Postier syndicaliste Barbaggio
52 Claudette RANCE 70 ans Retraitée Assistante sociale Ajaccio
53 Christophe LEVEQUE 50 ans Contrôleur principal des douanes Borgo
54 Jeanine BARTOLI épouse MONDOLONI (PCF) 61 ans Retraitée de l'enseignement Sartène
55 Paul Antoine LUCIANI (PCF) 73 ans Conseiller municipal Ajaccio, retraité de l'éducation nationale
56 Kristen PREVERT 30 ans Infirmière libérale Tavera – Ajaccio
57 Jean Paul MAUTI 63 ans Retraité professeur d'arts plastiques Olmi Cappella
58 Marina LUCIANI (PCF) 44 ans Fonctionnaire territoriale Bastia
59 Pascal ROSSI (PCF) 47 ans Enseignant, militant associatif Linguizzetta
60 Angela THOINET 38 ans enseignante, engagée dans le monde associatif Ajaccio
61 Francis PERETTI 68 ans Chef d’entreprise, militant associatif et politique Ajaccio
62 Hélène AGOSTINI (FDG) 31 ans Cadre dans le tourisme social, Porto-Vecchio
63 Dominique BUCCHINI (PCF) 74 ans Ancien président de l'Assemblée de Corse Sartène

Repost 0
Published by BANDERA ROSSA
commenter cet article
29 octobre 2017 7 29 /10 /octobre /2017 11:20
REMUE-MENINGES:Marx et Lénine ont ouvert un nouvel âge philosophique

 

Pour Gramsci, Marx et Lénine ont ouvert un nouvel âge philosophique

28 Octobre 2017 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Antonio Gramsci, #Théorie immédiate, #Front historique, #Communistes en Italie

Extrait du Cahier de Prison 7, § 33

(Ilitch : code pour Lénine)

COMMENT POSER LE PROBLEME ?

Production de nouvelles Weltanschauungen12, qui féconde et alimente la culture d'une époque historique et production dont l'orientation philosophique suit les Weltanschauungen originelles. Marx est un créateur de Weltanschauung mais quelle est la position de Ilitch ? Est-elle purement subordonnée et subalterne ? L'explication est dans le marxisme - science et action lui-même.

Le passage de l'utopie à la science et de la science à l'action. La fondation d'une classe dirigeante (c'est-à-dire d'un État) équivaut à la création d'une Weltanschauung. Quant à la formule : le prolétariat allemand est l'héritier de la philosophie classique allemande13, comment faut-il l'entendre ? Marx ne voulait-il pas indiquer le rôle histo­ri­que de sa philosophie devenue théorie d'une classe appelée à devenir État ? Pour Ilitch, la chose est réellement arrivée sur un territoire déterminé. J'ai fait allusion ailleurs à l'importance philosophique du concept et du fait de l'hégémonie, dûs à Ilitch. L'hégémonie réalisée signifie la critique réelle d'une philosophie, sa dialectique réelle. Comparer ce qu'écrit Graziadei14 dans l'introduction à Prezzo e soprap­prezzo15 : il pose Marx comme une unité dans une série de grands savants. Erreur fonda­mentale : aucun des autres n'a produit une conception du monde originale et intégrale. Marx ouvre, sur le plan intellectuel, le début d'un âge qui durera probable­ment des siècles, c'est-à-dire jusqu'à la disparition de la société politique et à l'avè­nement de la Société « réglée ». Ce n'est qu'alors que sa conception du monde sera dépassée (conception de la nécessité, dépassée par la conception de la liberté).

Mettre en parallèle Marx et Ilitch pour établir une hiérarchie est stupide et oiseux : ils expriment deux phases : science-action qui sont homogènes et hétérogènes en même temps.

C'est ainsi qu'historiquement serait absurde un parallèle entre le Christ et saint Paul : le Christ : Weltanschauung; saint Paul, organisateur, action, expansion de la Weltanschauung; ils sont tous les deux nécessaires dans la même mesure et ils sont donc de la même nature historique. Le christianisme pourrait s'appeler historique­ment : christianisme-paulinisme et cette expression serait la plus exacte (c'est seule­ment la croyance dans la divinité du Christ qui en a exclu la possibilité, mais cette croyance n'est elle-même qu'un élément historique et non théorique).

(M.S., pp. 75-76 et G.q. 7, § 33, pp. 881-882.)

 

12 Weltanschauung : mot allemand : conception du monde.

13 Cf. Ludwig Feuerbach et la fin de la philosophie classique allemande (fin), op. cit.

14 Graziadei est en retard par rapport à Mgr Olgiati qui, dans son volume sur Marx, ne trouve pas d'autre comparaison possible qu'avec Jésus, comparaison qui, pour un prélat, est réellement le comble de la concession, car il croit à la nature divine du Christ (Note de Gramsci).

15 Prezzo e soprapprezzo, nell'economia capitalistica, critica alla teoria del valore di Carlo Marx, Milano, éd. Avanti, 1923 et Torino, Bocca, 1924; trad. française par G. Bourgin : Le Prix et le sur-prix dans l'économie capitaliste, Paris, Rieder, 1923.

Repost 0
Published by BANDERA ROSSA
commenter cet article
26 octobre 2017 4 26 /10 /octobre /2017 08:37
 
 
Michele Zemor

La culture et l'humanisme présents toujours au sein de la détresse. Averoés n'est pas mort

Repost 0
Published by BANDERA ROSSA
commenter cet article
26 octobre 2017 4 26 /10 /octobre /2017 07:36
 
 
 
 
 
 
L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes debout, plante, enfant, arbre, plein air et nature
L’image contient peut-être : 1 personne, debout, plein air et nature
L’image contient peut-être : 7 personnes, personnes souriantes, personnes debout, arbre, plein air et nature
L’image contient peut-être : 7 personnes, personnes debout et plein air
Ziad Medoukh a ajouté 4 photos.
12 h

Le département de français participe à la cueillette des olives à Gaza
Le mercredi 25 octobre 2017, un groupe d’étudiants du département de français de l’université Al-Aqsa de Gaza , accompagné du directeur du département Monsieur Ziad Medoukh, s’est rendu dans la ville de Jabalya au Nord de la bande de Gaza afin de participer avec les familles à la saison de la récolte des olives.
La récolte des olives s’est déroulée chez la famille Musaad, qui habite dans la région frontalière.
Cette famille a été très heureuse de voir des jeunes étudiants cueillir les olives chez elle.
Malgré la situation explosive dans la bande de Gaza, et malgré la présence des soldats israéliens sur les frontières ,l’équipe du département a insisté pour participer à la saison de la récoltes des olives, même dans cette région frontalière
L’équipe a beaucoup échangé avec les paysans et les propriétaires sur leur travail, sur leurs oliviers, sur leurs difficultés , et sur les menaces israéliennes au quotidien.
Ziad Medoukh, a confirmé que la participation de ses étudiants à cette cueillette montre l’ouverture du département sur la société civile dans la bande de Gaza, ainsi que la participation des étudiants aux différentes activités et occasions dans les familles et dans la société.
Il a beaucoup insisté sur l’importance de développer une économie non violente dans la bande de Gaza et de promouvoir les principes Ghandiens dans l’agriculture, qui favorisent l’autonomie et le développement des revenues pour les paysans et leurs familles afin de créer une économie solidaire, une économie respectueuse de la vie et des rythmes de la vie, dans une dynamique d’équilibre optimal.
Il a ajouté que ces étudiants ,par cette participation sociale, montrent leur attachement à leur terre et à leurs racines. Et que la récolte des olives en Palestine est un signe de résistance, de vie et d’espoir pour l’avenir.
Les étudiants participant à cette cueillette ont remercié la famille Musaad pour leur accueil et le département de français pour cette initiative.
Pour visionner cette activité de bénévolat , cliquez sur ce lien :
https://www.youtube.com/watch?v=e9xTTHTajHg&spfreload=10

    Voir les commentaires

    Repost 0
    Published by BANDERA ROSSA
    commenter cet article
    24 octobre 2017 2 24 /10 /octobre /2017 13:13

    La machine infernale pour que la gauche perde les élections territoriales en Corse est mise en route par l'équipe Mélenchon. Chacun jugera.

     
    Elsa Faucillon, députée PCF : "Faire 9 milliards d'allègements aux plus riches quand on a 9 millions de pauvres en France, c’est extrêmement choquant !"

    Voir les commentaires

    Repost 0
    Published by BANDERA ROSSA
    commenter cet article
    24 octobre 2017 2 24 /10 /octobre /2017 12:31
     

    Diffusion : mardi 24 octobre à 00h55 sur #Arte:

    H
     

    Diffusion : mardi 24 octobre à 00h55 sur #Arte:

    À partir de films militants palestiniens réalisés entre 1968 et 1982 sous l'égide de l'OLP d'Arafat, une méditation en images sur les vaincus de l’histoire et…
    arte.tv
     
    À partir de films militants palestiniens réalisés entre 1968 et 1982 sous l'égide de l'OLP d'Arafat, une méditation en images sur les vaincus de l’histoire et…
    arte.tv
     

    Voir les commentaires

    Repost 0
    Published by BANDERA ROSSA
    commenter cet article
    23 octobre 2017 1 23 /10 /octobre /2017 13:13
    MARE NOSTRUM:SYRIEla mort rôde autour d'enfants malnutris:

     

    Syrie: dans la Ghouta assiégée, la mort rôde autour d'enfants malnutris

     

    Une infirmière porte une petite fille syrienne souffrant de malnutrition aiguë, le 21 octobre 2017 dans un hôpital de Hamouria, dans la Ghouta orientale

     
    Repost 0
    Published by BANDERA ROSSA
    commenter cet article
    22 octobre 2017 7 22 /10 /octobre /2017 12:58
    L’image contient peut-être : 1 personne, debout et plein air
    L’image contient peut-être : une personne ou plus
    Gilbert Hanna a ajouté 2 photos.

    Peine de mort lente en France pour Georges Ibrahim Abdallah.

    Repost 0
    Published by BANDERA ROSSA
    commenter cet article
    22 octobre 2017 7 22 /10 /octobre /2017 12:35

     

    Antoine Prost : « La semaine de 4 jours prépare des générations d’analphabètes »

    Pour la rentrée 2017, les maires ont pu choisir la semaine de 4 jours à l'école primaire. Antoine Prost, historien de l'éducation, a signé, avec d'autres universitaires, une tribune dans Le Figaro les exhortant à ne pas faire ce choix.

    Antoine Prost, historien spécialiste de l'éducation

    Antoine Prost, historien spécialiste de l’éducation

    Vous avez signé le 10 octobre une tribune dans Le Figaro appelant les maires à refuser la semaine de 4 jours. Pourquoi ?

    L’un des principaux problèmes que pose la semaine de 4 jours, c’est qu’elle laisse penser que toutes les heures se valent. Or raisonner ainsi c’est ne pas tenir compte des capacités d’apprentissage des enfants. Remplacer le mercredi matin par des heures de fin de journée c’est oublier qu’ils apprennent mieux le matin. On remplace donc des heures propices à l’apprentissage par des heures où les enfants sont fatigués et n’apprennent plus. Dans les faits, cela revient à diminuer le temps d’enseignement. Et nous n’en avons pas besoin.

    Etes-vous aussi pour la réduction des vacances scolaires ?

    Absolument, et pour faire un peu de provocation j’irais même jusqu’à dire que je suis pour la semaine des quatre jours, à condition qu’on enlève un mois de vacances scolaires. Il faut être cohérent : si on tient absolument à ne faire que 4 jours, pourquoi la seule solution serait-elle de rallonger les journées ?

    S’il n’y a aucun avantage pédagogique à maintenir la semaine de quatre jours, pourquoi la pratique-t-on toujours ?

    Parce que, pour les enseignants, venir travailler cinq fois par semaine c’est très contraignant socialement. Prenons l’exemple de la région parisienne : le salaire d’un professeur des écoles ne permet plus d’y habiter, il est donc soumis à la migration pendulaire et passe deux heures dans les transports. C’est un vrai problème! Mais ce sont les intérêts des enseignants qui sont entendus avant tout avec cette possibilité de retour à la semaine de quatre jours, pas ceux des enfants. Ma position est de dire que, malgré tout, l’Etat doit prendre ses responsabilités et imposer les 4,5 jours.

    Comment expliquer qu’au contraire l’Etat se désengage sur cette question en laissant le choix aux maires ?

    Je ne l’explique pas, mais je le constate. Et le déplore. Autoriser des semaines de 4 jours et d’autres de 4,5, c’est instaurer une inégalité entre les élèves. Or l’égalité entre les citoyens étant un grand principe constitutionnel, j’irais jusqu’à dire que cette mesure est antidémocratique.

    Les élèves qui iront dans une école qui pratique la semaine de quatre jours seront donc défavorisés?

    C’est plus compliqué que cela. Les classes favorisées ne souffrent pas de la semaine de quatre jours. Dans leurs milieux sociaux, leurs enfants ne cessent d’apprendre. Ils apprennent avec les copains, ils apprennent à table, où l’on parle de sujets variés, avec un vocabulaire riche. Mais ce n’est pas le cas pour les familles défavorisées, pour elles, pas d’école le mercredi cela signifie les gamins plus longtemps dans la rue. Cela n’a rien de nouveau, au début du siècle il y en avait déjà beaucoup, mais ils y étaient moins longtemps parce qu’ils avaient école tous les jours sauf le jeudi et le dimanche.

    Depuis le début du siècle, on assiste donc à une réduction du temps scolaire ?

    Globalement oui, de 1960 à aujourd’hui on est passé de 30h à 24h d’école par semaine. On a donc enlevé un cinquième du temps scolaire. A titre comparatif, comme l’école primaire dure cinq ans, c’est comme si on faisait, en 2017, le programme des années 1960 en un an de moins. Les élèves d’aujourd’hui ont tous sauté une classe. A cela s’ajoute le fait que leurs enseignements se sont diversifiés : langues vivantes, code de la route… Je ne le déplore pas, mais il faut arrêter de faire croire aux gens que l’on peut faire plus avec moins. A ce rythme-là nous sommes simplement en train de préparer des générations d’analphabètes.

    Repost 0
    Published by BANDERA ROSSA
    commenter cet article
    22 octobre 2017 7 22 /10 /octobre /2017 12:14

    Louis VIANNET : le sens des autres
    C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès de Louis Viannet, Secrétaire général de la CGT de 1992 à 1999.
    C’est une perte immense pour notre pays et pour notre organisation.
    Louis était un homme et un dirigeant toujours à l’écoute des autres, connu pour sa grande ouverture d’esprit et porteur d’une vraie vision sur les évolutions de la société.
    Jeune militant au sein des PTT, chacun s’accorde à reconnaitre sa pugnacité ...

    Afficher la suite
    Repost 0
    Published by BANDERA ROSSA
    commenter cet article