Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CHANTS REVOLUTIONNAIRES

Archives

21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 16:53

 

                                                                           rire

 

La dernière perle de BHL sur la Palestine

Jeudi 20 Novembre 2014

Le célèbre histrion a affirmé qu’une « majorité de Palestiniens ne savent même pas qu’Israël existe »
La dernière perle de BHL sur la Palestine
Invité dimanche de Radio J, le célèbre histrion a affirmé qu’une « majorité de Palestiniens ne savent même pas qu’Israël existe ».

BHL a raison : les colonies qui poussent comme des champignons, les bulldozers qui détruisent les maisons, les blindés, les check-points et les bombes, les Palestiniens ne savent pas ce que c’est ni d’où ça vient !
Cela n’a pas empêché BHL d’affirmer que lui qui « connaît bien la situation » ne voterait pas la reconnaissance de la Palestine s’il était député.

Fort heureusement, il ne l’est pas.

http://www.politis.fr/La-derniere-perle-de-BHL,29028.html
Partager cet article
Repost0
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 16:50

 

 

 

Les députés PS et UDI adoptent la suppression des élections prud'homales

Vendredi 21 Novembre 2014

Le Parlement a adopté définitivement jeudi soir, par un vote de l'Assemblée, le projet de loi prévoyant la suppression des élections des conseillers prud'homaux au suffrage direct, au profit d'une désignation par les organisations syndicales et patronales
Les députés PS et UDI adoptent la suppression des élections prud'homales
Ces quelque 14.500 juges non professionnels chargés de régler les litiges entre employés et employeurs devront être choisis par les organisations syndicales et patronales au prorata de leurs audiences respectives. Le projet de loi prolonge aussi de deux ans le mandat des actuels conseillers élus en 2008, jusqu'au prochain renouvellement général des conseils de prud'hommes, au plus tard le 31 décembre 2017.

La majorité des députés socialistes et UDI se sont prononcés pour, les communistes, les écologistes et l'UMP contre tandis que les radicaux de gauche se sont montrés réservés. Tous les groupes à l'exception des socialistes ont critiqué le recours aux ordonnances prévu par le projet de loi pour modifier dans le détail le mode de désignation des conseillers prud'homaux.

Le texte, qui avait été voté par le Sénat mi-octobre, a été salué par le ministre du Travail François Rebsamen comme "la première pierre d'un travail d'ampleur" engagé avec la ministre de la Justice Christiane Taubira pour une réforme plus large de la justice des prud'hommes.

Le projet de loi pour l'activité, qui sera présenté en Conseil des ministres le 10 décembre, doit pour les prud'hommes viser à réduire les délais de jugement et éviter un taux d'appel excessif.
L'examen de ce premier texte sur la désignation des conseillers prud'homaux a été accompagné par des "grèves d'audience" à l'appel de la CGT, notamment depuis lundi à Bobigny (Seine-Saint-Denis), deuxième plus grande juridiction de ce type en France.
Partager cet article
Repost0
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 15:50

                                                               Ad nauseam

                                                                          EUROFRANKENSTEINpg.jpg

 

 

 

 

 Günther Oettinger commissaire européen, énonce une «série de problèmes en France», à savoir selon lui : «le niveau élevé du coût de la main d’oeuvre et de l’impôt sur les salaires, l’augmentation de l’imposition sur les entreprises, la perte de parts de marché à l’exportation».

Pour faire bonne mesure ce membre du parti conservateur allemand CDU, celui de la chancelière Angela Merkel enfonce le clou :

"la question de la rigueur avec laquelle la Commisison européenne doit traiter la France en tant que pays déficitaire récidiviste est tout aussi importante".

 

                                        source:Canaille Le Rouge

 

                                                                          la vague jean claude sichel

 

                                                        drapeau rouge agité-copie-1

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 15:39

                                                                          drapeau rouge

 

 

"La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat".

                       Henri Krasucki.

 

 

 

                                              (source:André Brunstein)

 

 

                                                                   colère

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 13:23

 

 

                                                                    SNCM NAVIRE

 

SNCM : Michel Stefani demande au gouvernement de stopper la procédure collective en cours
Publié le 21/11/2014, 11h57

(Alex Bertocchini - Alta Frequenza) - Il y a des points de convergences, des pierres d'achoppement et des vraies pommes de discordes! C'est ainsi que l'on pourrait imager la participation du groupe Communistes et Citoyens du Front de Gauche de l'Assemblée de Corse à la majorité actuelle. Si le dossier du tout nouveau Padduc peut être versé dans la première catégorie, d'autres, comme celui de la SNCM, continuent de maintenir un désaccord profond entre le groupe du président de l'Assemblée de Corse et la majorité du président de l'Exécutif. Pendant que l'office des transports se préoccupait, avec la CMN, des conséquences d'une possible nouvelle grève à la SNCM, d'autres manifestaient l'autre jour à Marseille devant le tribunal de commerce. Dominique Bucchini et Michel Stefani, en effet, demandent toujours instamment au gouvernement de stopper la procédure collective en cours; il faut, pensent-ils, stabiliser le capital de l'entreprise et relancer enfin un vrai projet industriel pour la SNCM.

 

               Michel Stefani a toujours été en pointe sur ce dossier.

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 13:11

 

 

 

 

Autour de Loi de finances pour 2015  

"La dette, enfumage idéologique pour mieux faire accepter des sacrifices au peuple."

 

                  Thierry Foucaud, sénateur communiste

 

 

               et aussi:

              
         "lLa France est un paradis fiscal pour les entreprises !"

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 09:47

 

 

 

 

 

                                                                          RASSEMBLEMENT.png

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 16:01

                                                                    VILLAGE-GENERAL.jpg

 

 

                       source: http://alboreulmitese.wordpress.com/

  

TIRER LA CHASSE

Chronique                tel mobile images 114

La chasse est le divertissement rural par excellence …un sport ancestral qui a autant de détracteurs que d’admirateurs .Nos anciens chassaient pour se nourrir ; Désormais ,c’est pour le plaisir que certains pratiquent cette activité de nature .

Résistons à l’envie de disserter ou plutôt de » macagner » sur les pulsions psychanalytiques du chasseur pour nous pencher sur l’impact de cette pratique ancestrale sur la vie d’un village .

En général ,la chasse se pratique en équipe . Et dans le plus petit village, il existe, habituellement ,deux ou plusieurs équipes qui devraient se partager le vaste territoire de chasse ,vivre en bons termes et faire chaque année un repas à la Obelix .Hélas, la plupart du temps, elles sont concurrentes ,pour ne pas dire plus.

 Et là, tout est permis :On a connu , au village , jadis,une longue période d’ empoisonnement de chiens, de quoi remplir un cimetière .Heureusement cette barbarie a cessé. Quoique ,quelques villageois, mal intentionnés, et lassés d’entendre les aboiements polyphonies diurnes et nocturnes de chiens emprisonnés dans leur chenil (liberta per i cani) ont, quelquefois ,des idées de meurtres.(précisons que je macagne, nom d’un chien)

Chez nous, la guerre des équipes est révolue pour le moment .Il existe une société de chasse et d’autres chasseurs solitaires ou en groupes d’amis.
Alors tout va bien :chasse qui veut ,chasse qui peut la fleur au fusil  ? Eh bien non !!!

Un chasseur villageois et son ami , porteurs d’ un permis de chasse ont été contrôlés et verbalisés, un vendredi soir, à l’entrée du village ,par des gardes chasse, pour avoir chassé, un jour non ouvrable et, tué un sanglier en pleine montagne .Les vilains.

Évidemment les gardes chasse avaient été contactés et ensuite, constamment renseignés par un ou des villageois .Il faut savoir qu’un tel procès verbal vous conduit devant le  juge , que l’amende est très importante et votre arme saisie.

Qui les a appelés ? la société de chasse ? Ce qui aurait été plausible, puisque, une société de chasse se doit de pourchasser ceux qui chassent sans permis (c’est pas permis) , les braconniers qui posent des collets ( les collets tionneurs) ) et ceux qui chassent la nuit à la lunette laser et au silencieux (chasser au noir) , les chasseurs encartés sachant chasser chassant les jours non ouvrables(vendredi c’est rôti) , …..Enfin, encore faut-il, que, les sociétaires chasseurs, respectent ,eux aussi, les règles et ne trichent pas …..ce qui ,évidemment, n’est le cas pour certains .

Eh bien non ….son président se sentant…visé ..a nié catégoriquement être l’auteur de la dénonciation .On le croit …..mais les autres adhérents, hein, ont ils des arguments canons pour se disculper ?
Alors qui est ce ,et pourquoi ? Est-ce un enfant de la balle ou un trou de balle ,un jaloux ,un trompé ,un atrabilaire ,un justicier ,un cerveau barillet,un vengeur (le vengeur d’Olmeta), un élu zélé?
Et si c’était un sanglier ? On trouverait cela laie (mi il a encore fait une faute) Mais, depuis que les sanglochons des violons de l’automne ne bercent plus mon cœur d’une langueur monotone ,comme le dirait, aujourd’hui ,le chasseur Verlaine ?  ou, sous forme de message ,personnel (cela en est bien un)  radio londres transformée en radio Olmeta …
Et si c’était une femme  qui cherchent des crosses ? Une frustrée qui veut punir ces chasseurs machos, ceux qui tirent des coups les jours interdits ..
Les supputations vont bon train dans le village et ailleurs: chacun y va de sa cartouche .Si c’est un homme, c’est mal ,si c’est une femme, c’est femelle. 
Et si les pris dénonçaient les pas pris sans se faire prier . Qu’arriverait il ?
Dans un village, où certains, sont en poste perpétuelle sur ordre ou sous hypnose pour surveiller des voisins, de peur qu’ils ne s’emparent de leur chasse gardée , il existe fatalement des corbeaux ,( lettres anonymes à l’appui tradition en cours) et les délateurs anonymes bien sûr .A croire que, c’est, chez nous, qu’a été  inventé le fusil à tirer dans les coins .
Reste que  cette dénonciation malsaine a fait le tour du canton, a été relayée bien au delà par les réseaux sociaux , a choqué et fait réagir .Cela suffit à marginaliser et condamner le ou les délateurs:l’opprobre publique
En effet, il y a des choses qui ne se font pas  dans une communauté villageoise et qui, fatalement, ont un effet boomerang .la personne visée  du village n’a  pas été choisie au hasard ,elle a été ciblée .il se trouve que ,…par ricochet…ses détracteurs habituels (ceux qui sont en guerre c’est leur expression contre lui et ses amis)  sont naturellement  en  point de mire  des ragoteurs supputateurs internautes ou autres….à eux de démentir .
Mais beauf …(mi il a encore fait une autre faute )…..ce n’est qu’une péripétie de la vie d’un village du cap corse qui restera sans suite conséquente malgré le désir des garde chasse qui attendent des dénonciations en retour.  Aucune vengeance . Inutile de tomber dans la spirale malsaine de conflit que certains veulent entretenir .
Ceux qui ont été pris en situation d’illégalité:chasser un jour interdit  risquent gros .Ils sont conscients de leur faute et assument .On devrait pourtant les remercier, parce qu’ils contribuent à réguler une espèce animale qui cause de très gros dégâts dans le village et parfois au ras des maisons .Bientôt les champs d’Olmeta seront lunaires .Attention ,que, par imprégnation, on ne deviennent pas  c… ( o spacciatu ) ..comme la lune;
Normalement ,c’est la Fédération Nationale de chasse qui est responsable, via ses sociétés, des dégâts causés par les animaux chassés. Mais, comme elle ne prend aucune disposition contre le sanglier fléau dans notre commune et ,au contraire , nous envoie par appel  recommandé  ses gardes ,la population est malheureusement obligée de se débrouiller elle même .Donc, plus il y a de chasseurs à toute heure du jour et de la nuit, mieux on se porte .              
 Alors plus de pétoires au prétoire.
Aristote?….( u cunnosci tu quessu, un n’hé micca un paesanu)… dit que la lâcheté est un excès de crainte.
Tirons la chasse. Ne sonnons pas l’hallali, mort aux vaches humaines (métaphore) et aux sangliers.

ci campemu

Ps :Tout ce qui nuit au lien social où à la solidarité dans un village est un frein  voire un obstacle infranchissable pour le développement durable d’une  commune de montagne  . Chasseurs, exploitants agricoles, bergers , sylviculteurs ,propriétaires peuvent s’entendre s’ils se parlent et refusent d’écouter ceux qui ont intérêt à ce que règne la discorde .C’est alors, qu’en synergie ,ils peuvent se faire plaisir et contribuer activement et durablement au développement économique  intelligent et raisonnable de la commune comme à la mise en valeur de leurs patrimoines .l’albore milite dans ce sens, d’où cette chronique .

 

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 15:41

 

                                                                      cerveau animé

 

 

A quoi servira la reconnaissance par la France de la Palestine ?

mardi 18 novembre 2014, par Alain Gresh

Ne nous y trompons pas. Les récentes « fuites » sur d’éventuelles sanctions contre Israël — organisées par Israël lui-même à travers les Etats membres de l’Union européenne qui le soutiennent inconditionnellement — ne sont que de la poudre aux yeux. Il s’agit d’un simple projet que les pays membres n’ont pas vraiment discuté et qui n’a, dans le contexte actuel, aucune chance d’être appliqué. Quant à la reconnaissance de l’Etat de Palestine, elle perd beaucoup de sa signification si elle ne s’accompagne pas de mesures coercitives contre la partie qui refuse la paix depuis longtemps, le gouvernement israélien.

A plusieurs reprises, le ministre des affaires étrangères français Laurent Fabius a déclaré que, le moment venu, Paris reconnaîtrait l’Etat palestinien. Ces déclarations se sont faites plus insistantes après que le Parlement britannique a voté une résolution (symbolique) en ce sens et que le gouvernement suédois a officiellement reconnu la Palestine. Selon Libération du 8 novembre, M. Fabius affirme : il y aura « à un moment — c’est une évidence — reconnaissance de l’Etat palestinien par la France », avant d’expliquer : « La question, c’est quand et comment ? Car il faut que cette reconnaissance soit utile aux efforts pour sortir de l’impasse et contribuer à un règlement définitif du conflit. » « Jusqu’à présent l’idée qui a prévalu, c’est que la reconnaissance devait être liée à la négociation. Mais si la négociation ne se produit pas, ou si elle n’aboutit pas, alors la France doit prendre ses responsabilités », a-t-il ajouté. Combien de temps faudra-t-il à Paris pour comprendre que la négociation n’a aucune chance d’aboutir dans le cadre actuel ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la France ne fait pas preuve d’un très grand courage. Rappelons que ces déclarations sur la reconnaissance de l’Etat palestinien ont d’abord été formulées durant la récente agression israélienne contre Gaza, quand Paris essayait de faire oublier les propos honteux du président François Hollande.

Il est vrai que les crimes commis à Gaza par l’armée israélienne et la situation intolérable de ce territoire ont poussé les parlements à travers l’Europe à mettre sur la table cette question de la reconnaissance. Dans quelques jours, l’Assemblée nationale (le 28 novembre) et le Sénat (le 11 décembre) examineront une résolution peu contraignante en ce sens. Bien sûr, personne ne peut le regretter (même s’il faudra examiner le contenu des textes adoptés). Et si la France reconnaît officiellement l’Etat palestinien, on ne pourra que s’en réjouir, mais modérément. L’acte aura pour conséquence de confirmer la présence de la Palestine sur la carte politique et diplomatique. Mais au-delà ? Même en supposant que la solution à deux Etats soit encore possible malgré la colonisation, la question est de savoir si la reconnaissance la rend plus proche. Or, elle ne met un coup d’arrêt ni à l’extension des colonies, ni à la judaïsation de Jérusalem, tandis que les Palestiniens subissent une répression quotidienne. Et que dire de la situation à Gaza, où la reconstruction est bloquée par le siège israélien, auquel l’Egypte du maréchal Sissi apporte sa contribution ?

Dans les conclusions de sa réunion du 17 novembre, le Conseil des affaires étrangères de Bruxelles, malgré un ton un peu plus ferme à l’égard d’Israël, renvoie les deux parties dos à dos et, surtout, n’envisage aucune mesure alors même que le blocus de Gaza par Israël (soutenu par l’Egypte) se poursuit et que le texte attribue à Israël toutes les décisions hostiles à la paix [1], il ne prend aucune mesure et renvoie les parties dos à dos. Lire aussi « Pourquoi les négociations au Proche-Orient échouent toujours », Le Monde diplomatique, juin 2014Et il salue encore une fois les « efforts » du secrétaire d’Etat américain John Kerry, qui a pourtant un bilan déplorable, dû largement au fait que, loin d’être un intermédiaire équitable entre les deux parties, il partage pour l’essentiel la vision israélienne de la « sécurité » et de la « paix ». Et si les conclusions du Conseil stipulent qu’il ne doit pas y avoir de retour au statu quo et que le blocus de Gaza doit être levé, le mécanisme d’entrée des matériaux dans Gaza négocié par l’ONU, et mentionné comme « un pas important », n’est en définitive ni plus ni moins qu’un retour à ce statu quo — sachant que l’entrée des matériaux pour les projets de l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) et de l’aide internationale humanitaire était déjà possible.

Les révélations des projets européens de sanctions par le quotidien Haaretz, le 17 novembre (Barak Ravid, « Haaretz obtains full document of EU-proposed sanctions against Israel »), auraient pu faire naître certains espoirs. Des mesures y sont proposées qui vont jusqu’à demander aux compagnies européennes de ne pas travailler dans les colonies (il est étrange que ces investissements, totalement illégaux du point de vue du droit international, soient encore autorisés !), le boycott des figures israélienne hostiles à la solution à deux Etats (mais il faudrait dans ce cas boycotter le gouvernement israélien lui-même...), etc. Or, contrairement à ce que laisse supposer l’article de Haaretz, écrit par un journaliste connu pour ses excellents contacts avec les services de renseignement israéliens, ce texte ne reflète que la volonté de quelques Etats (Suède, Irlande, Pays-Bas, Autriche) et n’a été rédigé que par une poignée de personnes. Il n’a aucune chance de passer les différents groupes de travail au sein du Conseil européen (et donc d’être avalisé par les instances décisionnelles de l’Union européenne, comme le Conseil des affaires étrangères). Mais sa divulgation (à travers les alliés européens d’Israël — République tchèque et Allemagne —, sans doute) sert surtout à la propagande de Tel-Aviv, qui ne va pas manquer de dénoncer l’« antisémitisme européen », ce qui obligera, une fois de plus, l’Europe à se coucher.

Notes

[1] « Actions which call into question stated commitments to a negotiated solution must be avoided. The EU deeply deplores and strongly opposes the recent expropriation of land near Bethlehem, recent announcements of plans for new settlement construction, in particular in Givat Hamatos, Ramat Shlomo, Har Homa and Ramot, as well as plans to displace Bedouins in the West Bank and the continued demolitions, including of EU and Member States funded projects. It urges Israel to reverse these decisions which run counter to international law and directly threaten the two state solution. Recent settlement activity in East Jerusalem seriously jeopardizes the possibility of Jerusalem serving as the future capital of both states. Recalling that settlements are illegal under international law, the EU and its Member States remain committed to ensure continued, full and effective implementation of existing EU legislation and bilateral arrangements applicable to settlement products. The EU closely monitors the situation and its broader implications and remains ready to take further action in order to protect the viability of the two state solution. »

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 15:34

                                                              MARE NOSTRUM-copie-1

 

Comment Etasuniens et Israéliens ont nourri l'islamisme contre le communisme et l'OLP

Mercredi 19 Novembre 2014

Dans son nouveau livre,Charles Enderlin montre comment Américains et Israéliens ont, au nom de leurs intérêts, favorisé la montée de l'islamisme... avant d'en payer le prix
Comment Etasuniens et Israéliens ont nourri l'islamisme contre le communisme et l'OLP
Après plusieurs livres, devenus désormais des références, sur l'histoire des négociations de paix au Moyen-Orient, Charles Enderlin publie aujourd'hui un livre passionnant sur les relations des Israéliens et des Américains avec l'islam.

Dès leur arrivée en Afrique du Nord, en 1942, et pendant toute la guerre froide, les Américains ont utilisé l'islam contre le communisme. Des officiers américains ont même poussé les Algériens à se révolter contre une France dont Washington craignait qu'elle ne tombât entre les mains
communistes. Comme ils ont manipulé, dans le même but, en Italie, le Vatican et la mafia, l'un et l'autre en soutiens de la démocratie chrétienne.

Charles Enderlin montre parfaitement comment cette stratégie a conduit, par un terrible engrenage, tant en Afghanistan qu'au Moyen-Orient, à la montée de l'islamisme. Ainsi le dirigeant pakistanais Zia Ul Hak a-t-il islamisé le pays entre 1977 et 1988 avec les dollars de la CIA. Et ainsi est-on passé de quelques centaines de madrasas (écoles religieuses) en 1977 à plus de 8 000 en 1988.

Les Israéliens font de même avec le Hamas, l'une des branches du salafisme; un mouvement entièrement religieux, et non politique comme l'OLP (Organisation de libération de la Palestine), son antidote, qui parle en fait le même langage laïque que les chefs militaires israéliens.

Tsahal aveuglé par les promesses du Hamas

Dans un premier temps, l'armée israélienne ignore ceux qui ne "tirent" pas, ne vérifie pas ce qui se passe dans les mosquées et prend pour argent comptant les promesses du patron du Hamas, le cheikh Yassine: "Vous n'êtes pas nos ennemis. Nous combattons les apostats de l'OLP et les communistes." Ce n'est qu'après la chute du communisme qu'Américains et Israéliens réalisent le danger du radicalisme religieux.

Mais il est trop tard et ils sont paralysés. Charles Enderlin montre bien que tout dialogue est alors impossible: le Hamas refuse de parlementer avec Israël, dont il veut la disparition. Et les Israéliens comprennent bien tard que ce qui compte, ce ne sont pas les belles paroles des dirigeants politiques palestiniens, installés à Damas, mais les décisions des imams et des cheikhs dans les mosquées de Gaza.

Ainsi, en dix ans, les laïques des deux camps (travaillistes israéliens et Fatah), qui avaient fini par réussir à se parler et même à s'entendre, sont discrédités par les religieux de chaque bord, qui se retrouvent dans le rejet de la rationalité et des valeurs démocratiques ; transforment un conflit territorial en une guerre de religions, rendant impossible toute négociation. On peut faire des compromis sur le tracé d'une frontière, pas sur la nature de Dieu.

Le grand Aveuglement, par Charles Enderlin. Ed. Albin Michel

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/comment-americains-et-israeliens-ont-nourri-l-islamisme_828676.html#PEQKWal9UjUVqJdh.99
Nicolas Maury
Partager cet article
Repost0