Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CHANTS REVOLUTIONNAIRES

Archives

1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 16:36
IMMORTELLES DU CAP CORSE
Partager cet article
Repost0
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 06:47
Photo d'illustration (source: Univers Amiante)

Photo d'illustration (source: Univers Amiante)

Pour agrandir le texte, lien ci-dessous:
Partager cet article
Repost0
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 06:42
Arnault, Bettencourt, Mulliez, Dumas, Dassault... Les 10 plus grosses fortunes de France en 2017

 

EXCLUSIF Comme chaque année, Challenges dévoile son classement des 500 fortunes professionnelles françaises, le produit d'un travail de plusieurs mois et une marque de fabrique. Découvrez notre classement 2017. 

Bernard Arnault, Liliane Bettencourt et Axel Dumas

Bernard Arnault, Liliane Bettencourt et Axel Dumas occupent les trois premières marches du podium du classement des 500 fortunes professionnelles françaises de Challenges. 

(c) Montage photos d'apres Bruno Levy / Challenges (Bernard Arnault) - Sipa (Lilianne Bettencourt) - Afp (Axel Dumas)
 
 
 
 

Depuis 1996, Challenges scrute les fortunes. Et notre numéro spécial qui accompagne l'été est devenu une marque de fabrique en France au même titre que Forbes est la référence mondiale sur ce sujet qui déchaîne autant de passion que de curiosité : c'est d'ailleurs, et de très loin, la plus forte vente de notre journal.

Vous le constaterez une nouvelle fois en découvrant cette édition 2017, nous déclinons cette thématique sous tous ces aspects: statistique, dynastique, ludique et, bien sûr, économique. La pièce maîtresse est notre classement des 500 fortunes professionnelles françaises. Il est le produit d'un travail de plusieurs mois et d'une méthodologie éprouvée à partir d'une base de données constituée depuis des années et dont nous avons l'exclusivité. C'est une méthode d'évaluation contradictoire, et qui ne s'intéresse qu'au patrimoine d'entrepreneurs, reflet de leur activité et de leur réussite. D'où l'importance du mot " professionnel ". La richesse ne nous passionne pas en tant que telle, sinon par sa création, indicateur de réussite, et facteur de prospérité. D'ailleurs, au moment où un entrepreneur vend sa société et reçoit du cash, il ne nous intéresse plus et disparaît du classement.

Partager cet article
Repost0
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 16:32


 

 

 

 

 
 

 

Simone Veil a marqué l’histoire des femmes et l’histoire de notre pays

 

Nous saluons avec émotion Simone Veil, femme d'engagements et de combats, grande figure républicaine de la vie politique française et des conquêtes des femmes qui nous a quittés aujourd'hui à l’âge de 89 ans.

Elle fit preuve d’un très grand courage politique, lorsque ministre de la Santé, elle fit adopter, en 1975, la loi dépénalisant l’Interruption volontaire de grossesse (IVG) pour la première fois en France. Un droit porté par les luttes féministes qui lui ont permis de faire voter cette loi à l’Assemblée nationale. Malgré les clivages, elle a su porter de manière forte et combative ce texte pour gagner ce nouveau droit pour toutes les femmes en France et ce, malgré les injures et cris de certains membres de l’Assemblée de son propre bord politique. Cette loi pour la dépénalisation de l’avortement qui porte son nom a marqué l’histoire et la vie des femmes. Elle reste encore aujourd’hui l’un des symboles du féminisme français. Un droit à l’IVG encore aujourd’hui parfois menacé. C’est pourquoi, le parti communiste souhaite le voir inscrit dans la constitution.

Survivante de l’horreur des camps de la mort, Simone Veil a mené aussi un travail remarquable pour la mémoire du génocide de la Shoah. Nous saluons aujourd’hui avec respect le parcours exceptionnel d’une femme de convictions, d'une adversaire politique de premier plan. Elle a marqué l’histoire des femmes et l’histoire de notre pays

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 16:15

Communiqué des parlementaires communistes : Nous n'irons pas à Versailles tenir congrès

 

Le Président de la République a décidé, dans une urgence savamment organisée, de convoquer le Parlement en Congrès ce lundi 3 juillet pour nous abreuver de son discours. Ce sera sans nous, députés communistes et sénateurs du groupe communiste républicain et citoyen.

 

Nous n’irons pas à Versailles adouber le monarque présidentiel. Nous n’irons pas à Versailles pour valider le court-circuit du travail de l’Assemblée, à la veille du discours de politique générale du Premier ministre et du vote de confiance au gouvernement —ou de défiance ?— qui doit s’ensuivre. Ce n’est pas respectueux de l’Assemblée nouvellement élue et un mauvais présage sur le rôle dévolu aux Députés et au Sénateurs dans cette législature qui s’ouvre. Il y a une volonté de soumettre le Parlement que nous n’acceptons pas. On le mesure déjà avec la volonté du recours aux ordonnances et le projet de loi d’habilitation en préparation. Avec ce type de fonctionnement, ce n’est pas la République qui est en marche, mais le Parlement qui est mis au pas, au mépris du fonctionnement des institutions et de l’équilibre des pouvoirs.

Partager cet article
Repost0
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 06:53
LA VIE DU PÄRTI: Comité régional élargi  Samedi 1er juillet à 14 heures 30 à Corté à l’université

 

 Comité régional élargi

Samedi 1er juillet à 14 heures 30 à Corté à l’université

Cette réunion nous permettra de tirer les premiers enseignements et d’engager la réflexion pour les prochaines élections territoriales du mois de décembre.

Partager cet article
Repost0
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 06:35

 

Communiqué des parlementaires communistes : Nous n'irons pas à Versailles tenir congrès

 

Le Président de la République a décidé, dans une urgence savamment organisée, de convoquer le Parlement en Congrès ce lundi 3 juillet pour nous abreuver de son discours. Ce sera sans nous, députés communistes et sénateurs du groupe communiste républicain et citoyen.

 

Nous n’irons pas à Versailles adouber le monarque présidentiel. Nous n’irons pas à Versailles pour valider le court-circuit du travail de l’Assemblée, à la veille du discours de politique générale du Premier ministre et du vote de confiance au gouvernement —ou de défiance ?— qui doit s’ensuivre. Ce n’est pas respectueux de l’Assemblée nouvellement élue et un mauvais présage sur le rôle dévolu aux Députés et au Sénateurs dans cette législature qui s’ouvre. Il y a une volonté de soumettre le Parlement que nous n’acceptons pas. On le mesure déjà avec la volonté du recours aux ordonnances et le projet de loi d’habilitation en préparation. Avec ce type de fonctionnement, ce n’est pas la République qui est en marche, mais le Parlement qui est mis au pas, au mépris du fonctionnement des institutions et de l’équilibre des pouvoirs.

Partager cet article
Repost0
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 17:07
11 min ·
 
Aucun texte alternatif disponible.
Nicole Bertrand
2 h ·
 

Ah non ! Pas les chaussettes sandales , Jean L

Partager cet article
Repost0
Published by BANDERA ROSSA
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 15:02

La grosse colère du député communiste André... par Lopinionfr

Séance mouvementée à l’Assemblée nationale mercredi soir. Aux alentours de 22h30, François de Rugy, a demandé que l’on passe à l’élection des vice-présidents. En l’absence des postulants républicains, retirés volontairement, le groupe LREM a présenté cinq candidats. Le groupe Modem, quant à lui, a avancé un nom issu de ses rangs.

Les vice-présidents étant au nombre de six dans l’Assemblée, la majorité concourrait donc pour le grand chelem. D’ordinaire, deux vice-présidents sont choisis au sein de l’opposition. Une situation qui a énervé André Chassaigne. Le député communité a poussé un coup de gueule remarqué et s’en est pris à Richard Ferrand, le président du groupe LREM. « Qu’est-ce que c’est que cette façon de fonctionner ? Est-ce que c’est cela la nouveauté ? Le nouveau monde ? C’est cela la nouvelle politique que vous voulez introduire dans cet hémicycle » a-t-il interrogé furieux avant de dire que tout cela était « petit ». La grosse colère du député communiste André... par Lopinionfr

Séance mouvementée à l’Assemblée nationale mercredi soir. Aux alentours de 22h30, François de Rugy, a demandé que l’on passe à l’élection des vice-présidents. En l’absence des postulants républicains, retirés volontairement, le groupe LREM a présenté cinq candidats. Le groupe Modem, quant à lui, a avancé un nom issu de ses rangs.

Les vice-présidents étant au nombre de six dans l’Assemblée, la majorité concourrait donc pour le grand chelem. D’ordinaire, deux vice-présidents sont choisis au sein de l’opposition. Une situation qui a énervé André Chassaigne. Le député communité a poussé un coup de gueule remarqué et s’en est pris à Richard Ferrand, le président du groupe LREM. « Qu’est-ce que c’est que cette façon de fonctionner ? Est-ce que c’est cela la nouveauté ? Le nouveau monde ? C’est cela la nouvelle politique que vous voulez introduire dans cet hémicycle » a-t-il interrogé furieux avant de dire que tout cela était « petit ».

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 14:40
Macron ne parlera pas à la presse le 14 Juillet, sa pensée « est trop complexe »
Partager cet article
Repost0